Mon cousin et moi avions rendez-vous chez Maître Jean Madelaine, notaire à Commercy (ça ne s’invente pas ! ). Notre vieil oncle Augustin (que nous surnommions Gus) avait rendu l’âme – j’avoue n’avoir jamais compris cette expression… on nous l’avait donc juste prêtée ?- il y a quelques semaines et nous étions ces seuls héritiers, après l’État bien sûr.
Continue reading