– Un Bloody Mary pour moi. Et toi, Sabine ?

Bloody Mary. Vodka. Jus de tomate. Jus de citron. Tabasco. Piment. Sel. Poivre.
De quoi se donner du courage. Du peps. Une gorgée. « Faites vos jeux ». Le tic-tac de la montre du croupier. Le trac. Les regards sur moi. Et oui, mesdames et messieurs, j’ose ! Une gorgée. 36. Mon chiffre fétiche. Sur lequel je me suis garée en arrivant. La place était libre, pour une fois. Si ça, c’est pas un signe. Il n’y a pas 36 solutions. Faut que je me refasse. Je vais me refaire. J’ai tout misé. Une gorgée. Racheter mon deuxième crédit à la consommation. Retrouver mon appartement. Une gorgée. François reviendra. Ce ne sera qu’une formalité… Rouge. La couleur de l’amour. Pair. Comme un couple. Avec ça, si je ne gagne pas… « Les jeux sont faits. 36 rouge pair et passe ». Une gorgée. La bille qui tourne. Le silence dans la salle. Le tac-tac de la bille. L’adrénaline. Je peux tout perdre. Je peux tout gagner. La bille qui tourne. La gorge serrée. Ma vie va changer dans quelques secondes. Mon destin confié à une bille. « Rien ne va plus ». Non, rien ne va plus. La bille qui tourne. L’angoisse monte. Je ne respire plus. La bille qui entame son quatrième tour de la roue. Le temps est suspendu. Une gorgée. La bille qui ralentit. François serait là, il me dirait : « te fais pas de bile ». Humour pourri. Jeux de mots pourris. Mais je souris. La bille qui s’arrête. Je le savais ! Je le sentais ! C’est mon jour !! Aujourd’hui, je remonte la pente !! Le premier jour du reste de ma vie !!! Une rasade pour fêter ça !!! « 11 noir impair et manque ». Quoi !?! le 11 !?! Cette satanée bille a rebondi. Une case. Une pauvre case de rien du tout. Le croupier range mes plaques. MES plaques ! 36. 36 chandelles.

– Sabine, qu’est-ce que tu bois ?

Bloody Mary. Vodka. Jus de tomate. Jus de citron. Tabasco. Piment. Sel. Poivre.
Le barman m’offre un dernier verre. Bloody Mary. Sortir. Vodka. Besoin d’air. Poivre. Ce n’est pas possible. Tomate. Plus d’essence. Piment. La voiture qui s’arrête. Vodka. C’est un cauchemar. Tabasco. Le bas-côté. Sel. Je vais me réveiller. Le froid. Vodka. Ce n’est pas la vraie vie. Jus. De. Citron. Les urgences. « Vous étiez en hypothermie. Vous avez failli y passer. Mais pourquoi ne pas avoir demandé de l’aide ? » Demander de l’aide. M’en sortir. Ne plus recommencer. « Un proche à contacter ? » Un proche. François. François m’aidera. Comment j’ai pu tomber aussi bas ?

– Hé ho Sabine ! tu rêves ?

Bloody Mary. Vodka. Jus de tomate. Jus de citron. Tabasco. Piment. Sel. Poivre.
Humiliée. Je suis humiliée. Rouge de honte et saignée à blanc. Pressée comme un citron. Qu’est-ce qui m’est arrivé ? François m’a aidée. Il m’a fallu comprendre. Le psychologue tous les samedis. Son dernier cadeau… Il ne m’a jamais pardonnée. L’addition fut salée. Amère. Ma vie est devenue moins pimentée. Me lever. Arrêter les mensonges. Le grain de folie, c’est fini. Comprendre. Eviter les tabacs. Effacer l’adrénaline, l’espoir, l’angoisse. Me reconstruire. Travailler. Ne pas replonger. M’efforcer d’oublier. Poursuivre mon chemin. Rembourser mes emprunts. Ne plus y penser. Mettre un peu d’argent de côté. Le temps qui passe. Continuer. Les cheveux poivre et sel. Avancer.

– Sabine ! Ça va ?!

Bloody Mary. « Mary la sanglante ». Cocktail qui doit son nom à Marie Tudor, reine d’Angleterre sanguinaire. 4 cl de vodka. 12 cl de jus de tomates. 0.5 cl de jus de citron. 2 gouttes de Tabasco. Piment de Cayenne. Sel de céleri. Sel. Poivre. Glaçons.

– Heu, désolée… Un martini blanc, s’il vous plait. Avec des glaçons.

La roue qui tourne.

Par Ariane
Bonjour à tous ! 
Après 10 ans sans prendre la plume, je me lance dans une nouvelle aventure !