Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Category: Propositions (page 1 of 3)

Proposition Avril 2019-1

Figurez-vous que mon opticien mutualiste est situé dans le mythique passage Pommeraye à Nantes. Ce vieux passage commercial du 19e siècle, qui a été restauré il y a quelques années, a été rendu fameux par « Lola » un film assommant de l’impayable Jacques Demy (accessoirement ex-époux d’Agnès Varda ; laquelle vient de nous quitter) avec Anouk Aimé qui y subit une coiffure faite de plâtre et filasse (semble-t-il) en tout cas comme moulée ou sculptée par un maître staffeur ornemaniste.

Lire la suite

Proposition d’écriture Mars 2019-2

C’est Cemap (pseudo) lors de l’atelier d’écriture précédent, le premier de ce mois de mars 2019, qui m’a fait revenir en mémoire un vieux projet d’il y a bien vingt ans qui m’avait pourtant à l’époque fort occupé et coûté en énergie. En effet, le texte de Cemap, basé sur la proposition « Il est parti chercher des cigarettes », bien qu’éloigné, m’a fortement fait penser aux deux derniers paragraphes de la chanson La Balade de Jim de Laurent Souchon.
Lire la suite

Proposition d’écriture Mars 2019-1

Cherchant une idée de proposition d’écriture, j’ai surfé récemment d’écrivains contemporains totalement barrés  en poètes abscons, et puis voilà, entre autres découvertes dont je vous parlerai sans doute un jour ici,  que je tombe sur un ouvrage improbable et inclassable « L’homme de profil, même de face » (à la fois recueil de nouvelles et recueil de listes), parfois drôle, d’autres fois paresseux ou potache. Ouvrage d’un auteur, belge voire  tellement belge, Charly Delwart (Sachant que les Belges ont inventé le surréalisme et que, depuis, ils continuent de l’élever avec application en une appellation géographique contrôlée : la belgitude est un signe de qualité en terme de potentiels imaginaires comme en dimension du n’importe quoi se donnant des airs plus ou moins profonds).
Lire la suite

Proposition d’écriture – Février 2019

Lors de l’atelier d’écriture de janvier, Pivoine, une des participantes a écrit une nouvelle dont la chute aurait pu constituer l’essence d’un haïku, ces poèmes japonais en 5/7/5 syllabes qui visent à fixer l’intemporalité d’un moment évanescent… Enfin, de « ces trucs japonais » qui ne lassent de fasciner en Occident par la complexité qu’il peut y avoir à en comprendre les ressorts, par leur raffinement, par leur sensibilité… Enfin, ces « trucs japonais », hein.
Lire la suite

Proposition d’écriture – Janvier 2019

Il y a quelques temps (je ne sais plus comment je suis tombé dessus) j’ai lu un article du Monde (je crois) qui évoquait au détour d’une critique littéraire l’ouvrage, « J’ai peur » d’une artiste contemporaine, Géraldine Kosiak ;  paru initialement en 1995 au Seuil. On nous présentait cela, si je me souviens bien, comme une œuvre marquante traitant de la peur, de toutes les peurs (intimes, personnelles, désespérées, pathétiques, grandes, instinctives, sociales, petites-bourgeoises, dérisoires, d’aujourd’hui ou d’hier, etc.).
J’ai levé un sourcil. Tiens, c’est intéressant, et ça pourrait faire l’objet d’un atelier.
Lire la suite

Proposition d’écriture – Déc. 2018-2

Le métier d’écrivain -car il faudrait que ce soit vraiment reconnu un jour, du moins fiscalement, financièrement, administrativement etc. comme un vrai métier- est parfois si difficile dans ses conditions de vie qu’on se demande en le pratiquant s’il ne serait pas imaginaire. Une sorte de fantaisie de l’esprit en somme, une hallucination. « C’est pas un vrai métier, ça »... Combien ont entendu cela ?

Lire la suite

Proposition d’écriture – Décembre 2018 – 1

Allez je vous raconte comme d’ordinaire comment m’est venue l’idée de la proposition d’écriture de cet atelier : il se passe que parmi mes nombreuses activités professionnelles, je travaille depuis dix ans pour le comité d’entreprise d’une immense société industrielle appartenant à l’État Français. Je me rends une fois par mois sur un site, assiste à des réunions entre les élus et la direction (la plupart des ingénieurs ou des techniciens de haut niveau) et en écrit le procès-verbal synthétique.
Le mois dernier l’un des élus me racontait comment ils étaient allés déposer pacifiquement au siège de la direction régionale un cahier de revendications (plutôt constructif, réaliste et sans hostilité, mais bref), et comment sans crier gare ni avoir de raison objective une section de CRS a fait irruption, a donné l’assaut, a gazé toute la délégation et arrêté quelques-uns de ses membres (des hauts cadres de direction reconnaissent depuis sans problème que ce n’était ni justifié ni approprié). Le type me dit : « Pendant l’assaut M. a été frappé, gazé, et comme il voulait se mettre à l’abri, les flics l’ont coursé. Au final ils l’ont capturé ».
Lire la suite

Proposition d’écriture – Novembre 2018 – 2

Il est temps de passer à table  — du moins de commencer à réfléchir à votre table : dans deux mois, vous risquez en effet de devoir festoyer hors de raison et de proportion. Alors, pour cet atelier, avec ce souci d’utilité et de santé publique qui nous anime, nous allons nous y préparer. Mettons-nous à table, au repas, au dîner, au souper, au banquet, au festin… Et au service. Et en cuisine aussi…
Lire la suite

Proposition d’écriture – Novembre 2018 – 1

La proposition d’écriture pour ce premier atelier de novembre est particulière. D’abord, elle est matrimoniale, puisqu’il s’agit, comme vous allez le découvrir ci-dessous, de répondre à des petites annonces. Ensuite, elle est, comme les bans publiés en avance, connue depuis plusieurs jours par les intéressé(e)s cobayes ; lesquels pour le rendu de leur texte le 9 novembre auront donc exceptionnellement disposé d’une semaine d’écriture supplémentaire. Ensuite, en fonction des résultats de cet atelier bien différent de l’ordinaire, comme je l’expliquais >  ici, je vais probablement l’instaurer en atelier permanent dans le projet de construire au fil du temps un ouvrage collectif.

Lire la suite

Proposition d’écriture – Octobre 2018 – 2

Aujourd’hui, j’ai réalisé un projet secret qui remonte à des dizaines d’années, et que je n’avais encore jamais accompli : j’ai planté des roses trémières contre la façade de ma maison (j’adore les roses trémières, désolé). (Oui, je sais, ce n’est pas une annonce très spectaculaire, j’en ai bien conscience).
Planter des roses trémières est un signe que la maison où je vis est bien MA maison. C’était un peu un pacte avec moi-même que de marquer l’endroit avec des roses trémières. Aussi, je me disais en creusant au pied du mur que la maison serait un thème d’écriture formidable… Et après avoir creusé le sujet (après le sol pour les roses trémières, donc) je me suis dit que non, vraiment… C’est vraiment, mais vraiment, mais alors vraiment… trop utilisé.
Lire la suite

Proposition d’écriture – Octobre 2018 – 1

La première quinzaine d’octobre est traditionnellement consacrée à la remise des Prix Nobel : si cette année pour cause de scandale, de crimes sexuels  et d’incarcération de son responsable le prix Nobel de littérature ne sera pas attribué, la valse des prix scientifiques, elle, continue comme chaque année. Ce rendez-vous — assez passionnant en général (on découvre que cet homme où cette femme (très rare, mais ce n’est pas de la faute des femmes…) en blouse blanche dont on ne savait rien, —même qu’on se demandait ce qu’il ou elle pouvaient bien bouiner dans leur labo— ont en fait permis de soigner la myopie au laser ou de calculer on ne sait quel truc qu’on a du mal à comprendre, mais qui fera qu’en cuisine finalement nos carottes seront bien cuites — ; ce rendez-vous, donc, m’a donné l’envie de vous proposer pour thème d’écriture la notion de découverte, que l’on peut décliner de nombreuses façons :
Lire la suite

Proposition d’écriture septembre 2018 – 2

Cette image représente un article expliquant comment rentrer dans son maillot de bain.

Préparant à l’avance ma rentrée qui s’annonçait d’emblée chargée, et rédigeant par prudence mes propositions d’écriture bien en amont, j’expliquais fin août à ma compagne que l’enthousiasme des participant(e)s pour cet atelier d’écriture ne se démentant pas – vues les inscriptions qui se sont illico pressées (me réjouissant… autant qu’elles me mettent la pression), il m’allait falloir « assurer » plus que jamais, et ce, dès le début. C’est-à-dire faire preuve d’imagination pour cette nouvelle année afin de ne décevoir personne (tant que je puisse!) dans ses attentes ; c’est-à-dire trouver des sujets d’écriture originaux : pas de « tartes à la crème », pas de sujets éculés et attendus,  « déjà vus »  – mais au contraire des propositions décalées qui veillent néanmoins à laisser toute créativité à chacun (e) … Mais, je n’avais pas encore d’idée pour l’atelier du 14 septembre…
« Hé bien… puisque c’est la rentrée, tu n’as qu’à faire les marronniers », me dit-elle, par provocation, sachant que je déprimais aussi de devoir par ailleurs bientôt traiter les mêmes cours que chaque année depuis 4 ans, avec la nouvelle promotion d’étudiants qui m’est livrée en pâture.
Les marronniers : en fait l’idée est très bonne.
Mais peut-être faut-il préciser auparavant ce qu’est un marronnier... quand ce n’est pas un arbre.
Lire la suite

Older posts

© 2019 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!