Bonsoir, 

Voilà, comme prévu, nous sommes dimanche soir et l’atelier prend fin. Les commentaires ont été clos sur l’ensemble des textes, mais vous gardez bien entendu la possibilité de les consulter. 

Merci à tous pour votre participation à cet atelier foisonnant! Le dynamisme des échanges, tout au long de la semaine, fut un réel plaisir à lire et à suivre! 

Pour ceux qui le souhaitent, le prochain atelier commencera le vendredi 3 avril, et les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes. 

Bonne fin de soirée et bonne continuation à vous tous!

 

Gaëlle

***

Je ne sais pas chez vous, mais ici, le ciel a des allures de printemps, vraiment. Le genre qui donne envie d’ouvrir grand les portes, de dépoussiérer la maison, de balayer dehors les poussières de l’hiver, de faire les vitres, et toute cette sorte de choses.

(Pour les vitres, je vous l’accorde, c’est un peu exagéré, non, on n’a pas « envie » de faire les vitres, disons juste qu’on aimerait qu’elles se fassent toutes seules, ahem)

Bref, je vous propose ce mois-ci de décliner à votre guise l’expression bien connue des foules : « Nettoyage de printemps ».

Prenez-là au pied de la lettre, ou de manière figurée, comme vous le souhaitez. Faites du ménage dans la maison de votre personnage, dans sa vie, dans sa famille, dans une vieille malle enfermée au grenier, dans son sac à main : c’est vous qui voyez. Balayez dans un salon, devant votre porte, d’un revers de main… selon votre humeur.

Je vous propose par ailleurs d’introduire dans votre texte une fleur de votre choix (c’est le printemps, on a dit !). Libre à vous d’en faire un élément parfaitement secondaire, ou principal ; un leitmotiv ou un arrière-plan.

Bonne écriture à tous !