Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative de fictions animés par Francis Mizio

Author: Francis Mizio - Ecrire en Ligne (page 1 of 7)

Le prochain atelier (2 novembre) comme essai d’un atelier permanent

Le prochain atelier d’écriture (2 novembre) d’Écrire-en-ligne va appliquer (cette fois seulement) sur les participant(e)s une nouvelle formule qui va être particulière, mais en tout cas stimulante et jubilatoire — ah que je l’ai imaginée avec mes petits neurones. Sur exactement le même sujet chaque auteur(e) aura :

1- des contraintes personnalisées adressées à lui seul (et révélées à la publication avec son texte) suivant des indications qu’il me donnera lui-même dans un choix (simple) qui lui est offert.

2- la possibilité ensuite de traiter la demande en fiction de 3 façons complètement différentes, au choix.

Et chaque texte au final intégrera un grand tout cohérent.

Si ça marche sur cet atelier (ça devrait : je l’ai testé 4/5 fois en « présentiel » avec des groupes de six/huit personnes et ça a hyper bien fonctionné) je le proposerai donc en atelier d’écriture permanent, à la carte, sur l’année via un abonnement (très raisonnable) graphomano-masochiste premium :-). Genre (comme à la roulette) : vous me demanderez quand vous voulez, et hop, vous recevrez votre contrainte (et votre texte final viendra en cohérence avec tous ceux déjà produits).

Si ça dure longtemps, et nombre de personnes alimentent, on obtiendra au final un gros bouquin collectif au concept inédit et je le crois, plutôt épatant. Ne cherchez pas ce que ça peut être, et comment ça peut être : vous ne trouverez pas, je suis certain (oh, le teasing!). Indice : il sera question d’hommes et de femmes (hahaha ! haha !). Révélation le 2 novembre, pour le 1er atelier de novembre.

Francis

Des auteur(e)s d’Ecrire-En-Ligne en lices chez Sweek

Des participants à Écrire-en-ligne ont décidé de publier certains de leurs textes écrits ici dans le cadre d’ateliers sur Sweek, application de lecture et de publication, pour les mettre en  lices lors de leur concours de nouvelles, dont vous trouverez le règlement > ici.

Bien sûr, on va suivre cela, et je vous indiquerai les liens sur les textes lorsqu’ils y seront publiés.

NB pour que tout soit clair  : Écrire-en-Ligne n’a rien à gagner dans cette histoire -Sweek ne me donne rien, et les ateliers sont pleins, merci ça va ; pas besoin de pub supplémentaire (et en plus j’offre un prix) : si Ecrire-en-Ligne participe à cette opération de Sweek, c’est pour permettre, en relayant l’information, une éventuelle visibilité pour des auteur(e)s de l’atelier auxquels ici je crois (auteur(e)s qui certes auraient pu en outre y  participer sans que je sois « partenaire »). En somme, pour que je ne fasse pas cela pour rien, allez voter sur Sweek pour les auteurs issus d’Écrire-en-ligne afin que cela attire sur eux l’attention des autres lecteurs de Sweek.

Texte de Khéa – « L’escale » *

Bertille était toujours sous l’émerveillement de la découverte de cette maison, au hasard de ses recherches immobilières sur les sites d’agences en ligne. Elle avait su que ce serait celle-ci et aucune autre dès que la photo s’en était affichée sur son écran. Elle l’avait visitée un jeudi à 14 heures, signé la promesse de vente à 15 heures de ce même jeudi.
Lire la suite

Proposition d’écriture – Octobre 2018 – 2

Aujourd’hui, j’ai réalisé un projet secret qui remonte à des dizaines d’années, et que je n’avais encore jamais accompli : j’ai planté des roses trémières contre la façade de ma maison (j’adore les roses trémières, désolé). (Oui, je sais, ce n’est pas une annonce très spectaculaire, j’en ai bien conscience).
Planter des roses trémières est un signe que la maison où je vis est bien MA maison. C’était un peu un pacte avec moi-même que de marquer l’endroit avec des roses trémières. Aussi, je me disais en creusant au pied du mur que la maison serait un thème d’écriture formidable… Et après avoir creusé le sujet (après le sol pour les roses trémières, donc) je me suis dit que non, vraiment… C’est vraiment, mais vraiment, mais alors vraiment… trop utilisé.
Lire la suite

Texte de Papillon – « Nous nous reverrons un jour ou l’autre » *

Comme tous les après-midi, Maya se rend à l’école du Sacré Cœur à Halba. Elle rejoint avec entrain le joyeux chahut des enfants qui se bousculent dans la cour. Bientôt, la cloche résonne agitée par la poigne ferme de la maîtresse, Madame Yassine. Murmures et gloussements rebondissent sur les murs des couloirs qui mènent à la salle de classe. Maya profite de ces derniers instants de chaos pour chuchoter quelques secrets dans l’oreille de sa voisine. Elle partage les détails croustillants qu’elle a glanés ici et là dans le camp de réfugiés où toutes deux vivent désormais. Les deux enfants ne peuvent s’empêcher de pouffer dans leurs mains.
Lire la suite

Proposition d’écriture – Octobre 2018 – 1

La première quinzaine d’octobre est traditionnellement consacrée à la remise des Prix Nobel : si cette année pour cause de scandale, de crimes sexuels  et d’incarcération de son responsable le prix Nobel de littérature ne sera pas attribué, la valse des prix scientifiques, elle, continue comme chaque année. Ce rendez-vous — assez passionnant en général (on découvre que cet homme où cette femme (très rare, mais ce n’est pas de la faute des femmes…) en blouse blanche dont on ne savait rien, —même qu’on se demandait ce qu’il ou elle pouvaient bien bouiner dans leur labo— ont en fait permis de soigner la myopie au laser ou de calculer on ne sait quel truc qu’on a du mal à comprendre, mais qui fera qu’en cuisine finalement nos carottes seront bien cuites — ; ce rendez-vous, donc, m’a donné l’envie de vous proposer pour thème d’écriture la notion de découverte, que l’on peut décliner de nombreuses façons :
Lire la suite

Ecrire-en-ligne, atelier d’écriture créative… de fictions

Envisagez toujours -dans cet atelier du moins- votre travail comme celui d’écriture d’une nouvelle de fiction

Une petite précision, une insistance, me paraît nécessaire à la suite d’un petit quiproquo intervenu lors du deuxième atelier de septembre 2018 ; quiproquo né pour bonne partie de ma faute. Mais l’anecdote fait modèle.

Lire la suite

Texte de Khéa – « Tango » *

Ma mémoire n’a pas disparu, elle s’est tue. Je ne l’entends plus me balancer des images bourrées ou non d’émotions quelles qu’elles soient, heureuses, tristes, colorées, physiques.

Un je-ne-sais-quoi a tout mis en sourdine, planqué dans un coin de ma tête n’offrant plus d’écho à mon cœur. C’est silencieux mais ça ne ressemble pas au vide.

Et pourtant je sais qu’il y a eu de la vie qui s’est installée là, qui a gravé ses petits et grands moments au fil des années, des prénoms, des repères, des réflexes, des habitudes,.. Plus rien de tout ça ne fait de bruit, plus de tumulte. La course poussiéreuse de buissons secs et légers emportés par le vent dans le désert, est le reflet de ma mémoire muette.

Je me suis réveillée ici, dans cette chambre dite de repos, il y a quelques semaines.
Lire la suite

Proposition d’écriture septembre 2018 – 2

Cette image représente un article expliquant comment rentrer dans son maillot de bain.

Préparant à l’avance ma rentrée qui s’annonçait d’emblée chargée, et rédigeant par prudence mes propositions d’écriture bien en amont, j’expliquais fin août à ma compagne que l’enthousiasme des participant(e)s pour cet atelier d’écriture ne se démentant pas – vues les inscriptions qui se sont illico pressées (me réjouissant… autant qu’elles me mettent la pression), il m’allait falloir « assurer » plus que jamais, et ce, dès le début. C’est-à-dire faire preuve d’imagination pour cette nouvelle année afin de ne décevoir personne (tant que je puisse!) dans ses attentes ; c’est-à-dire trouver des sujets d’écriture originaux : pas de « tartes à la crème », pas de sujets éculés et attendus,  « déjà vus »  – mais au contraire des propositions décalées qui veillent néanmoins à laisser toute créativité à chacun (e) … Mais, je n’avais pas encore d’idée pour l’atelier du 14 septembre…
« Hé bien… puisque c’est la rentrée, tu n’as qu’à faire les marronniers », me dit-elle, par provocation, sachant que je déprimais aussi de devoir par ailleurs bientôt traiter les mêmes cours que chaque année depuis 4 ans, avec la nouvelle promotion d’étudiants qui m’est livrée en pâture.
Les marronniers : en fait l’idée est très bonne.
Mais peut-être faut-il préciser auparavant ce qu’est un marronnier... quand ce n’est pas un arbre.
Lire la suite

Proposition d’écriture – septembre 2018 – 1

(C’est pas moi, mais chut tout de même)

À la suite d’un parcours de vie particulier, créé il est vrai par des choix des personnels parfois radicaux,  je suis actuellement locataire d’une maison isolée au milieu des vignes de muscadet, au sud de Nantes. Quoique à 3 minutes d’une petite ville, très souvent —et c’est pourquoi j’ai choisi d’y habiter— le silence alentour y est total.

Lire la suite

Texte de Sécotine *

« Allo bonjour M. Chavier, Elodie, de chez Schatelly & Crotrabuk, je vous appelle pour vous permettre de participer à notre grande tombola pour notre 25e anniversaire ! »

Cette fille me sidère… Sa voix enjouée, son enthousiasme communicatif, son bic 4 couleurs qui crépite sur son cahier-agenda multifonctions organisé comme un cockpit de navette spatiale, tout cela me dépasse.
Lire la suite

Texte de Khéa – « L’avenir, bonjour » *

Mardi 15 septembre 1987
8h15, je ferme la porte, entame la descente des trois étages à pied, sors de la cour du 46 rue de la Folie-Méricourt, tourne à gauche sur la rue Oberkampf pour rejoindre la station de métro du même nom.
Lire la suite

Older posts

© 2018 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!