Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Category: News (page 2 of 6)

Ecrire-en-ligne, atelier d’écriture créative… de fictions

Envisagez toujours -dans cet atelier du moins- votre travail comme celui d’écriture d’une nouvelle de fiction

Une petite précision, une insistance, me paraît nécessaire à la suite d’un petit quiproquo intervenu lors du deuxième atelier de septembre 2018 ; quiproquo né pour bonne partie de ma faute. Mais l’anecdote fait modèle.

Lire la suite

Proposition d’écriture septembre 2018 – 2

Cette image représente un article expliquant comment rentrer dans son maillot de bain.

Préparant à l’avance ma rentrée qui s’annonçait d’emblée chargée, et rédigeant par prudence mes propositions d’écriture bien en amont, j’expliquais fin août à ma compagne que l’enthousiasme des participant(e)s pour cet atelier d’écriture ne se démentant pas – vues les inscriptions qui se sont illico pressées (me réjouissant… autant qu’elles me mettent la pression), il m’allait falloir « assurer » plus que jamais, et ce, dès le début. C’est-à-dire faire preuve d’imagination pour cette nouvelle année afin de ne décevoir personne (tant que je puisse!) dans ses attentes ; c’est-à-dire trouver des sujets d’écriture originaux : pas de « tartes à la crème », pas de sujets éculés et attendus,  « déjà vus »  – mais au contraire des propositions décalées qui veillent néanmoins à laisser toute créativité à chacun (e) … Mais, je n’avais pas encore d’idée pour l’atelier du 14 septembre…
« Hé bien… puisque c’est la rentrée, tu n’as qu’à faire les marronniers », me dit-elle, par provocation, sachant que je déprimais aussi de devoir par ailleurs bientôt traiter les mêmes cours que chaque année depuis 4 ans, avec la nouvelle promotion d’étudiants qui m’est livrée en pâture.
Les marronniers : en fait l’idée est très bonne.
Mais peut-être faut-il préciser auparavant ce qu’est un marronnier... quand ce n’est pas un arbre.
Lire la suite

Proposition d’écriture – septembre 2018 – 1

(C’est pas moi, mais chut tout de même)

À la suite d’un parcours de vie particulier, créé il est vrai par des choix des personnels parfois radicaux,  je suis actuellement locataire d’une maison isolée au milieu des vignes de muscadet, au sud de Nantes. Quoique à 3 minutes d’une petite ville, très souvent —et c’est pourquoi j’ai choisi d’y habiter— le silence alentour y est total.

Lire la suite

Proposition d’écriture – juin 2018 – 2

Pour faire forcément très original, et pour le dernier atelier de la saison, la logique tarte-à-la-crème aurait voulu que je vous propose d’écrire sur les vacances : youp la boum, en voiture Simone, les bagages dans la voiture, les enfants toujours aussi excités à l’arrière, ou alors l’angoisse de la valise qui ne ferme pas, les apéros-rosé dans le Lubéron, la plage, les excursions sur le Machu-Pichu ou le village vacances parasol publicitaire, les vacances sportives, les moustiques… ou le pas de vacances du tout, pas de train, pas d’avion, pas de soleil, pas de bol… Hé bien… pas du tout !
Lire la suite

Proposition d’écriture – juin 2018 – 1

Pour cette proposition d’écriture, il m’est venu l’envie de travailler sur un thème (mais cela va être selon votre choix) jubilatoire, méchant, pathétique, attendri, solidaire, affligé, consterné, amoureux, procédurier, amical, indifférent, voyeur, exaspéré, furieux, délateur… Pour cet atelier je vous propose en effet de nous raconter le voisin, la voisine, les voisins, le voisinage, le vivre à côté…

Lire la suite

Retour sur l’atelier de mai 2018 – intentions de l’atelier, résultats et enseignements

Sur une proposition d’écriture difficile (en gros écrire une scène, comportant deux personnages très caractérisés au moins, qui pose des enjeux globaux d’une histoire à venir ou potentielle), le groupe des participantes de mai qui avaient été repérée comme les plus à l’aise en écriture a su relever le défi avec enthousiasme et énergie… et majoritairement réussite. Je pense même que des romancières en puissance se devinent. Il y a des textes avec des personnages forts, des enjeux, du lyrisme parfois, de l’effet « page turner » en fin de texte… Bravo pour vous être frottées à cet expérience complexe…

Lire la suite

Proposition d’écriture – mai 2018

Allez… On va se cogner à un peu de difficultés…
(Les explications pour cette proposition d’écriture sont longues (car elle n’est pas facile) > mais si c’est trop à lire > filez directement à la fin !)
Il y a un peu plus d’une quinzaine de jours, on a appris, ce 13 avril, la mort du cinéaste Miloš Forman, fameux entre autres pour son adaptation de Vol au dessus d’un nid de coucou, roman de Ken Kesey (roman dont je vous recommande la lecture si ce n’est fait, car il est bien meilleur que le film, pourtant inoubliable !). Repensant à ce film qui multiplie les prouesses d’acteurs et de mise en scène,  je me suis souvenu de ce que les scénaristes appellent une scène totale. Une scène totale, c’est une scène qui en « micro » reproduit les enjeux en « macro » de l’histoire globale, permet de planter les personnages, les liens, rapports, antagonismes, etc. qu’ils tissent  entre eux.

Lire la suite

Retour sur l’atelier 1 d’avril : l’oxymore

La proposition pour l’atelier 1 d’avril s’appuyait sur l’oxymore, en tant qu’ambiance, personnage, situation (ci-dessus un clown triste au moral sans doute clair obscur car une adorable peste lui fait connaître de douces tortures dans son foyer glacial -par exemple). J’attendais beaucoup de cette proposition d’écriture que je n’avais encore jamais vue être pratiquée en atelier d’écriture (même si ici les propositions d’écriture essaient en général de sortir des sentiers battus -(hop un auto compliment en passant 🙂 …  À vrai dire je n’ai pas été déçu, mais, bien au contraire, comblé ! (Il faut dire qu’il y a de sacrées plumes qui s’envolent ici).

Voici un bilan sur cet atelier qui a compté six participantes, suivi de quelques explications qui me semble importantes.

Lire la suite

Proposition 04/2018 – 2

À presque de 30 ans de distance, il m’est arrivé jeudi 5 avril dernier exactement la même chose, et de façon fort troublante. Je vais donc en faire la proposition d’écriture de ce deuxième atelier d’avril. Mais auparavant, je vous raconte : si, si, c’est ma vie passionnante, vous allez voir (mais vous pouvez filer directement en bas de ce long texte :-).

Lire la suite

Proposition 04/2018 – 1

«Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres». Ceci est une citation d’Antonio Gramsci, philosophe communiste devenue ces derniers temps curieusement très à la mode chez les survivants du parti socialiste qui tiennent à nous mettre en garde contre les montées actuelles des partis populistes, fascistes et autres créatures d’extrême droite. C’est au point que même Pierre Moscovici, commissaire européen et ancien ministre des finances français, a publié le 25 janvier dernier un ouvrage dont le titre reprenait carrément la citation : « Dans ce clair-obscur surgissent les monstres ».

Lire la suite

Création d’un annuaire des sites d’auteur(e)s d’Ecrire en ligne

Vous avez déjà participé à au moins un atelier sur Ecrire en ligne et entretenez un blog littéraire, de chroniques, d’humeur ou de philatélie bantoue, d’aquascaping ou d’extrem ironing (repassage extrême) que vous voudriez faire découvrir ? Faites-le recenser ici si vous le désirez : une page est ouverte avec des présentations des sites (des notules de 200/300 signes, ce serait parfait à m’envoyer avec photo, illustration, dessin même éventuellement à cette adresse francis@ecrire-en-ligne.net.) Le but de cette page est de montrer ainsi qui participe aux ateliers d’écriture. Ainsi, avec la page des textes rendus publics, et donc cette page, toute nouvelle personne tentée par l’aventure aura idée de la communauté qui ici s’amuse, s’entraîne, apprend, échange…

Proposition 03/2018 – 2

J’ai travaillé dans une direction de ministère durant plusieurs années à deux pas du musée Beaubourg à Paris, et à autant de distance du BHV de la place de l’Hôtel de Ville. Le midi, pour déjeuner, je n’avais pas trop le choix : soit j’allais dans une brasserie où le prix de l’œuf mayo pouvait engager les revenus de votre descendance, ou déjeuner au restaurant souterrain des employés la Ville de Paris parmi étrangement beaucoup de personnes que l’on qualifiera de fortement différentes, COTOREP pour la plupart agitées par des tics ou des manies infernales qui composaient un spectacle à elles seules. Troisième option : manger un sandwich, errant dans les rues alentour en résistant à l’idée de flâner dans les étages ou sur la terrasse somptueuse du Bazar de l’Hôtel de Ville (au sous-sol, le rayon bricolage étant un spot de rendez-vous gay du Marais tout proche, j’évitais de m’y faire aborder en mordant dans mon jambon beurre). À deux pas de mon bureau, il y avait un cinéma qui passait exclusivement des films hispaniques. Un midi, alors qu’il s’y trouvait à l’étage une exposition sur l’actrice Rossy de Palma, égérie d’Almodovar et sujet plastique de bien d’autres artistes, j’y entrai par curiosité sans savoir que le lieu y était, à l’étage, celui d’une école de tango. J’en eus le souffle coupé.

Lire la suite

Older posts Newer posts

© 2019 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!