Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Catégorie : News (Page 3 of 9)

Proposition Juin 2019-1

À l’heure du résultat des élections européennes et de l’interminable feuilleton du Brexit, et après le passage du chef kayapo Raoni Metuktire dans les parages, on voit bien – et ce n’est rien de le dire ma bonne dame- qu’il est compliqué de vivre ensemble.
« L’autre est pas comme moi » : c’est à partir de cette étonnante unique et formidable découverte —que je dois avouer humblement j’ai faite (intuition ou génie que j’aurais ? L’Histoire le dira), et que je suis heureux de partager ici avec vous— que je me suis dit dans un moment de grâce et de création : bon sang Coco mais c’est bien sûr ; « la différence », voici un sujet d’atelier. En vérité, au-delà de la différence, mon sujet d’atelier serait plutôt cette chose plus étrange encore que l’on nomme les malentendus culturels.
Continue reading

Proposition Mai 2019-1

Il y a des anecdotes, des rumeurs, des historiettes, que sais-je, qui correspondent tant à nos valeurs, à nos conceptions du monde, à nos idées préconçues, ou à notre poésie, notre fantaisie, nos envies… qu’on est prêt à les gober d’emblée, les répéter, les partager, après les avoir couvés en son sein. C’était mon cas pour l’histoire de l’origine d’une expression particulière, à savoir : faire le mariole (avec un « L » ou deux, ça dépend 🙂 ). Bon vous me direz, ce n’est pas très grave, et c’est une préoccupation… anecdotique. Certes.
Mais bon. Quand même !
Continue reading

Proposition Avril 2019-1

Figurez-vous que mon opticien mutualiste est situé dans le mythique passage Pommeraye à Nantes. Ce vieux passage commercial du 19e siècle, qui a été restauré il y a quelques années, a été rendu fameux par « Lola » un film assommant de l’impayable Jacques Demy (accessoirement ex-époux d’Agnès Varda ; laquelle vient de nous quitter) avec Anouk Aimé qui y subit une coiffure faite de plâtre et filasse (semble-t-il) en tout cas comme moulée ou sculptée par un maître staffeur ornemaniste.

Continue reading

Proposition d’écriture Mars 2019-2

C’est Cemap (pseudo) lors de l’atelier d’écriture précédent, le premier de ce mois de mars 2019, qui m’a fait revenir en mémoire un vieux projet d’il y a bien vingt ans qui m’avait pourtant à l’époque fort occupé et coûté en énergie. En effet, le texte de Cemap, basé sur la proposition « Il est parti chercher des cigarettes », bien qu’éloigné, m’a fortement fait penser aux deux derniers paragraphes de la chanson La Balade de Jim de Laurent Souchon.
Continue reading

Proposition d’écriture Mars 2019-1

Cherchant une idée de proposition d’écriture, j’ai surfé récemment d’écrivains contemporains totalement barrés  en poètes abscons, et puis voilà, entre autres découvertes dont je vous parlerai sans doute un jour ici,  que je tombe sur un ouvrage improbable et inclassable « L’homme de profil, même de face » (à la fois recueil de nouvelles et recueil de listes), parfois drôle, d’autres fois paresseux ou potache. Ouvrage d’un auteur, belge voire  tellement belge, Charly Delwart (Sachant que les Belges ont inventé le surréalisme et que, depuis, ils continuent de l’élever avec application en une appellation géographique contrôlée : la belgitude est un signe de qualité en terme de potentiels imaginaires comme en dimension du n’importe quoi se donnant des airs plus ou moins profonds).
Continue reading

Proposition d’écriture – Février 2019

Lors de l’atelier d’écriture de janvier, Pivoine, une des participantes a écrit une nouvelle dont la chute aurait pu constituer l’essence d’un haïku, ces poèmes japonais en 5/7/5 syllabes qui visent à fixer l’intemporalité d’un moment évanescent… Enfin, de « ces trucs japonais » qui ne lassent de fasciner en Occident par la complexité qu’il peut y avoir à en comprendre les ressorts, par leur raffinement, par leur sensibilité… Enfin, ces « trucs japonais », hein.
Continue reading

Proposition d’écriture – Janvier 2019

Il y a quelques temps (je ne sais plus comment je suis tombé dessus) j’ai lu un article du Monde (je crois) qui évoquait au détour d’une critique littéraire l’ouvrage, « J’ai peur » d’une artiste contemporaine, Géraldine Kosiak ;  paru initialement en 1995 au Seuil. On nous présentait cela, si je me souviens bien, comme une œuvre marquante traitant de la peur, de toutes les peurs (intimes, personnelles, désespérées, pathétiques, grandes, instinctives, sociales, petites-bourgeoises, dérisoires, d’aujourd’hui ou d’hier, etc.).
J’ai levé un sourcil. Tiens, c’est intéressant, et ça pourrait faire l’objet d’un atelier.
Continue reading

Proposition d’écriture – Déc. 2018-2

Le métier d’écrivain -car il faudrait que ce soit vraiment reconnu un jour, du moins fiscalement, financièrement, administrativement etc. comme un vrai métier- est parfois si difficile dans ses conditions de vie qu’on se demande en le pratiquant s’il ne serait pas imaginaire. Une sorte de fantaisie de l’esprit en somme, une hallucination. « C’est pas un vrai métier, ça »... Combien ont entendu cela ?

Continue reading

Proposition d’écriture – Décembre 2018 – 1

Allez je vous raconte comme d’ordinaire comment m’est venue l’idée de la proposition d’écriture de cet atelier : il se passe que parmi mes nombreuses activités professionnelles, je travaille depuis dix ans pour le comité d’entreprise d’une immense société industrielle appartenant à l’État Français. Je me rends une fois par mois sur un site, assiste à des réunions entre les élus et la direction (la plupart des ingénieurs ou des techniciens de haut niveau) et en écrit le procès-verbal synthétique.
Le mois dernier l’un des élus me racontait comment ils étaient allés déposer pacifiquement au siège de la direction régionale un cahier de revendications (plutôt constructif, réaliste et sans hostilité, mais bref), et comment sans crier gare ni avoir de raison objective une section de CRS a fait irruption, a donné l’assaut, a gazé toute la délégation et arrêté quelques-uns de ses membres (des hauts cadres de direction reconnaissent depuis sans problème que ce n’était ni justifié ni approprié). Le type me dit : « Pendant l’assaut M. a été frappé, gazé, et comme il voulait se mettre à l’abri, les flics l’ont coursé. Au final ils l’ont capturé ».
Continue reading

Liste des auteur(e)s du « Projet conjugal » avec leurs textes

Liste au 3 juillet 2019

• Cemap
Mars 1958 : « Pauline ! »
Octobre 1967 : « René et Léo »

Dilan
1990 (Juin) – « Les feux d’artifice de 1990 »

• Fantomette44
Novembre 1962 : Arlette et Édouard – « Virage dangereux ». 
1920 (août) – Eugène et Henriette – « Grand cœur »

• Ketriken
Août 1946 – Louise et Édouard – « Rendez-vous à l’Excelsior »
1953 (janvier) – Jeanne – « « C’est l’intention qui compte »

• Khéa
Juin 1951 – Annette et Germain : « Nouveau cap »
1973 (Mars) – « Anne-Solange et Philippe »
Mars 1898  – « Léonce »

• Ktou14
Février 1913 – Edmond
Mai 1929 – Angèle et Marcel
Novembre 1909 – Jean-Cyrille

• Léna
1973 (Décembre) – « Béatrice »

• Manu
1901 (septembre)
1990 (juin) – « La fois de trop »

• Melle 47
« Août 1898… »

• Nerika
1920 (août)
Mai 1900 – Antoine et Eugénie

• Sécotine
Juin 1901 – Eugène et Félicie
1961 (novembre) – Éric et Luce – L’aviateur et la princesse (« c’est pas compliqué ! »)

• Trados
Juillet 1922 – Jean  : « Quand un vicomte … »

Zu
Novembre 1898 – Léo : « Tel(lle) est pris(e) qui croyait prendre »


Photo : © DR – Mariage en vélo-taxi, Paris, 1941.

Qu’est-ce que « Le projet conjugal » ?

« Le projet conjugal » est né du premier atelier de novembre 2018. Il s’agissait de répondre à une des annonces tirées du recueil d’un siècle de petites annonces du Chasseur Français (1885 à 1989). Ce projet, et donc ce recueil, est désormais bouclé !

23 textes ont été produits par 15 auteur(e)s lors d’un atelier collectif qui a duré jusqu’au 3 juillet 2019 (un(e) auteur(e) s’emparait d’une annonce, écrivait une nouvelle et la soumettait aux remarques du groupe, puis l’améliorait en fonction des commentaires si il y en avait besoin) ; textes imaginant la vie d’inconnu(e)s (certain(e)s, si cela se trouve, étant encore en vie ! On pourra les lire via le menu ci-dessus ou en cliquant ici. Le résultat court sur des thèmes, des intrigues, des tons, des époques étonnamment différents. On peut affirmer sans crainte que la tenue du recueil est très bonne, et qu’il y a même certains textes de très grande qualité.

L’objectif est désormais la publication papier et la diffusion de ce recueil collectif de fictions. Chaque auteur(e) restant propriétaire de son texte (et ayant donc un contrat comme il se doit). Outre les Éditions du Chasseur français, d’autres éditeurs vont être contactés, sinon de grands magazines pour des séries d’été ou non.  À suivre !


Si vous ne voyez pas ci-dessus la vidéo d’un jeune couple en train de jouer (source : cc – Pexels video), alors vous voyez des mariés en baskets (NGDPhotoworks – cc – Pixabay). En dessous, c’est une image de Robyn Russel qui s’est amusée à photographier un couple en mode mariage vintage 70ties.

« Older posts Newer posts »

© 2020 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑