Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Catégorie : Betty

Texte de Betty – « Les animaux en Absurdie » *

Que justice soit rendue ! L’évêque Martin et le juge François étaient tous deux persuadés avoir obligation de faire respecter ce précepte. L’Église et l’État se succédèrent donc au fil du temps et nous nous autoriserons ici à faire traverser les siècles à nos deux personnages, leur carrière débutant au XIIe pour s’achever au XVIIe. Cela leur laissa largement le temps de sévir, en attendant que de nos jours surgissent des plaintes bien différentes, mais dont le ridicule n’a rien à envier aux procès extravagants qui occupèrent leurs longues, très longues vies.
Voici quelques affaires qui incombèrent à l’homme d’Église et à l’homme de loi. Aussi insensées nous semblent-elles aujourd’hui, elles ne révoltèrent (ni heureusement n’amusèrent) personne, leur cruauté tout autant que leur ridicule échappant aux contemporains des deux hommes qui mirent tout leur cœur à faire d’eux ce que le peuple en attendait.
Continue reading

Texte de Betty – « Météo » *

Je venais de commencer l’ascension de la dune. Un vent tiède s’était levé et hurlait maintenant à mes oreilles. Des bribes de souvenirs et de visions fugaces m’assaillaient : des cheveux blonds, des doigts entrelacés, les mains de Thomas posées sur mes épaules, les pressant avec douceur, la brume se levant et nous encerclant comme pour mieux nous isoler du reste du monde … C’était il y a longtemps, quand les étés étaient plus frais !
Continue reading

Texte de Betty – « Safari au Bourchika – Bravo » *

En route pour le Bourkicha-Bravo, le pays des safaris des chasseurs de chasseurs. Envie d’ailleurs ? Désir d’évasion et de dépaysement ? Engagement philanthropique ? Volez au secours des éléphants, lions, buffles, antilopes, et autres zèbres… Partez sur les traces des grands chasseurs blancs, exterminateurs de faune sauvage en voie d’extinction. Le Bourkicha-Bravo a conservé ses sublimes paysages sous un soleil d’enfer. Le réchauffement climatique entraîne un manque d’eau qui menace depuis plusieurs années la faune locale, d’autant plus que l’homme détourne cette eau si précieuse en sa faveur. La présidente du gouvernement bourkichabais, Madame Yaka, consciente d’un désastre annoncé, a autorisé depuis 2025 de juin à septembre la chasse aux chasseurs de grand gibier. Les amateurs de safari exotique ne bouderont pas leur plaisir.
Continue reading

© 2021 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑