Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Category: public (page 1 of 5)

Texte de Sécotine – « Juste quelqu’un de bien »

C’est la troisième nuit déjà, la troisième nuit que je ne dors pas, la troisième nuit sans toi.
Lire la suite

Texte de Fantomette44 – « Rendez-nous la lumière »

Rendez-nous la lumière

On voit des autoroutes, des hangars, des marchés
Des grandes enseignes rouges et des parking bondés
On voit des paysages qui ne ressemblent à rien
Qui se ressemblent tous et qui n’ont pas de fin
Lire la suite

Texte de Zazie 6454 – « Partir en fumée » *

Geneviève
« Geneviève, je pars chercher des cigares », a crié Henry, – avec un y mon mari y tient beaucoup – avant de claquer la porte. Et depuis plus de nouvelles… Évidemment, j’ai tenté de l’appeler sur son portable, mais il l’a oublié dans les toilettes ! Cela fait maintenant trois jours qu’il est parti. Croyez-vous que je devrais m’inquiéter Monsieur l’Inspecteur ?… Commissaire, excusez-moi.
Lire la suite

Texte de Eevlys – « Cours » *

Cours !
Lire la suite

Texte de Trados – « Son fumeur va la rendre fumasse » *

Orange, 1er mars 2019
9H00 – PRÉLUDE À UNE JOURNÉE ORDINAIRE
Dès la fin de leur petit déjeuner savouré longuement ce vendredi matin, Émile sort comme d’habitude sur le balcon, en marcel et pantoufles. Il a hâte de griller sa première cigarette, la meilleure de la journée.

Lire la suite

Texte de Khéa – « Au bout du fil » *

Une fin de journée entre 18h et 19h

“Je descends chercher des cigarettes”, sans me laisser le temps de répondre, tu as pris mon visage entre tes mains, agrippant ton regard bleu au mien, un baiser à peine effleuré et tu es sortie.

Lire la suite

Texte de Melle47 – « Noir, noir, noir et encore noir… » *

« Salut frérot ! »
Je claque la porte de l’appartement comme chaque soir pour me faire entendre par-dessus l’indispensable PS4. Je lâche mon sac à dos près de la porte d’entrée. Laisse glisser ma parka par-dessus. Ça caille dehors et il fait déjà nuit noire. Je déteste l’hiver. J’avance… L’atmosphère est une fois de plus étouffante.

Lire la suite

Texte de Khea *

Des années que je ne suis pas montée dans ce grenier et rien n’a changé. À part de nouvelles générations de souris et d’araignées, je suppose. Le vieux fauteuil en cuir n’a pas bougé, à sa place en face de toi, ma vieille amie “la grande armoire bancale du grenier”, borgne d’une porte, tu es toujours debout, sentinelle impassible de ce royaume sombre, encombré de poussière et de bric-à-brac. J’en ai passé du temps, recroquevillée derrière ton unique porte, celle de la penderie, les yeux fermés, à ne pas bouger pour ne pas te faire craquer, pas un bruit, surtout. Il y a encore le trop plein de trésors que j’entassais sur tes étagères : des lettres, des cartes, des jouets, des bijoux de pacotille, des coquilles vides d’escargots, des coquillages, une boîte… boîte ?
Lire la suite

Texte de Melle47 – « Chose inachevée… »

Je sors les écouteurs de mes oreilles, les gardes serrés dans ma main. J’avance doucement la tête et pose le front sur le carreau lisse et froid.
Non, cette musique, je ne peux la laisser m’envahir de nouveau. Le son s’est tu, brusquement enfermé dans mon poing posé sur le bord de la fenêtre. Mes yeux me piquent. Je n’ose les fermer de peur que ne déborde quelque chose qu’une fois de plus je ne parviendrais pas à refouler.
Lire la suite

Texte d’Eevlys – « L’Hallali » *

Elle entrouvre les yeux.
Autour d’elle, des nappes de vapeur blanchâtre semblent sortir de terre.
L’œil ardent du cerf couru la considère sans ciller. Humide, immense et fou.
La bête implorante est si proche qu’elle pourrait presque l’effleurer.
Une brume indécise ondule puis s’évanouit, les noyant dans une douce et paisible torpeur. Elle n’a plus froid à présent, juste engourdie. Et le spectre évanescent, glissant dans l’aurore naissante continue de la fixer éperdument.
Lire la suite

Texte de Melle47 – « J’ai peur… que l’on m’oublie ! »*

Quand je suis née, je n’étais qu’une petite chose fragile, dégingandée, grande et filasse.
Lire la suite

Texte de Khéa – « Lettre manquante » *

Ce matin, c’est opération “courrier”. Elle se déroule en trois étapes ; la cuisine en est le QG, je m’installe au bout de la table en formica, comme si je devais présider une réunion de crise… avec moi-même.
Lire la suite

Older posts

© 2019 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!