Écrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Auteur : Khea

Texte de Khéa – « La bonne parole » *

Journée de grève, une rame de métro sur trois. J’attends depuis dix bonnes minutes sur le quai de la station Place d’Italie, la première de la ligne 5, direction Bobigny Pablo Picasso. Mon portable indique 18 h 06, l’heure de pointe. Les usagers s’accumulent au fur et à mesure sur ce quai ; kaleïdoscope d’expressions d’agacement, de résignation, d’impatience.
Continue reading

Texte de Khéa – « Prends garde à toi » *

Il n’y a pas un bruit dans la cuisine, il est encore tôt. Ils sont assis face à face, chacun à sa place d’un côté de la table. Elle le regarde sans mépris, sans pitié non plus. Pauvre de lui, il a joué, il a perdu. Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu à plusieurs reprises pourtant. Mais ça fait longtemps qu’il ne tient plus compte de ses conseils très avisés. Il n’aurait pas dû les ignorer, c’était pour son bien. Tant pis. Lui, a les yeux écarquillés, la bouche bée, les mots condamnés à être bloqués dans la gorge sous le choc d’un étonnement violent.
Continue reading

Tiote – Texte de Khéa *

La nuit était encore là pour quelques heures mais ma mère et moi étions déjà debout, habillées, coiffées. Nous partions pour la première fois en grandes vacances d’été, une surprise que ma mère avait gardée secrète jusqu’à hier soir. Elle m’avait dit de mettre dans mon cartable, mes poupées et mon chien Pif pour ne pas les oublier. L’appartement était propre, bien rangé comme il ne l’avait jamais été. Ma valise et celle de ma mère nous attendaient près de la porte d’entrée.
Continue reading

Texte de Khéa – « Déchirer ou ne pas déchirer ? » *

Déchirer ou ne pas déchirer ? Telle est la question… soupir, moue perplexe. La déchirer puis la brûler, voilà qui règlerait le compte à cette photo qui surgit diablement. C’est toute une histoire, les souvenirs, lorsqu’ils refont surface ; certains ne demandent aucun effort, font leur petit tour, amènent l’esquisse d’un sourire, laissent couler une larme, et puis s’en vont en laissant un léger frisson de nostalgie ; d’autres ont l’art de l’uppercut par surprise, ouvrent une brèche, et la déferlante commence. Les photos sont un déclencheur d’émotions diverses et variées.
Continue reading

© 2020 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑