Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Category: public (page 1 of 7)

Texte de Khéa – « Prends garde à toi » *

Il n’y a pas un bruit dans la cuisine, il est encore tôt. Ils sont assis face à face, chacun à sa place d’un côté de la table. Elle le regarde sans mépris, sans pitié non plus. Pauvre de lui, il a joué, il a perdu. Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu à plusieurs reprises pourtant. Mais ça fait longtemps qu’il ne tient plus compte de ses conseils très avisés. Il n’aurait pas dû les ignorer, c’était pour son bien. Tant pis. Lui, a les yeux écarquillés, la bouche bée, les mots condamnés à être bloqués dans la gorge sous le choc d’un étonnement violent.
Lire la suite

Texte de Ketriken – « L’oubli » *

Christine revient de la cuisine une bouteille dans une main, un torchon dans l’autre, et remplit les verres vides en maugréant.
– «… On a bien le temps de reprendre une coupe, Laurent ne va plus tarder à arriver, on va attendre encore un peu, de toute façon depuis qu’il travaille aux urgences il n’est plus jamais à l’heure nulle part, mais ce n’est pas grave car l’osso bucco plus ça réchauffe et meilleur c’est et.. ohhhh devinez qui j’ai revue dans le quartier la semaine dernière ? Patricia. Patricia ! Madame Parfaite !
Lire la suite

Texte de Mélanie – « Mon ailleurs » *

Un soir là-bas
Frédéric dort à poings fermés à l’intérieur.
Lire la suite

Texte de Eevlys – « La pluie des anges » *

L’homme m’avait donné rendez-vous chez lui, et maintenant, j’attendais sa venue sur un canapé humide et miteux. J’examinais avec stupeur et répugnance une jeune femme assise face à moi. Elle venait de frapper son enfant sous mes yeux.
« La pluie… » avait-elle gémi. « Je crois qu’elle arrive… »
Nous avons tous deux levé la tête en direction du plafond lézardé.
On aurait tout d’abord dit des notes, lointaines et dissonantes, sans réelle harmonie commune. Elles venaient de nulle part, semblant sortir des murs, ou peut-être de mon esprit fiévreux. Je n’étais sûr de rien.
Lire la suite

Texte de Melle47 – « Braver la pluie » *

Un petit souffle chaud me chatouille la nuque. S’ensuit la sensation d’un doigt frôlant avec lenteur mon dos de haut en bas. Ta façon à toi de me réveiller. J’ouvre aussitôt les yeux. Non pas que je dorme encore mais cette sensation me sort de ma torpeur. Comme un signal. C’est l’heure de se lever. Je m’étire longuement, ronronne. Tu souris. J’apprécie la douceur chaude de la couette. Allez, debout… Hier on s’est promis. Départ aux aurores, promenade et levé de soleil sur la plage. L’automne s’annonce tout bientôt. Il faut en profiter…
Lire la suite

Texte de Ketriken – « Maria » *

Ça devait se terminer comme ça, c’était prévisible, et bien que George se soit représenté cette scène à de multiples reprises, il n’en était pas moins dépité. Il avait même secrètement espéré que ça se termine plus tôt, que les choses aillent plus vite, si seulement cela n’avait tenu qu’à lui …. Mais non, Maria avait pris tout le temps qui lui convenait, envers et contre tout, envers et contre tous car c’était une vorace, éprise de liberté, obstinée, farouche et sauvage  à toujours vouloir plus, plus vite, plus fort, plus loin.

Lire la suite

Texte de Ketriken – « L’enrubanage » *

« Et cette petite caisse là ? c’est pas la même que les autres, il n’y a pas de nom, tu sais ce qu’il y a dedans ? »
Bertrand et marc sont dans la cave et ouvrent quelques caisses en bois à la recherche d’une bonne bouteille pour le repas du soir, et la cave de la maison de famille est particulièrement bien fournie, il n’y a que l’embarras du choix.

Lire la suite

Texte de Ktou14 – « Bleu horizon » *

L’après-midi se traîne paresseusement sous un ciel au bleu profond comme la Normandie en offre rarement. Presque méditerranéen.

Installée sous le parasol à la table du jardin, elle finit de trier le dernier carton de l’héritage maternel, celui qui contient les photos. Elle vient d’y passer quelques heures, ballotée entre nostalgie, surprise parfois, découvertes et le plus souvent frustration d’ignorer à qui appartiennent ces visages et ces regards qui la fixent depuis leur passé jauni.
Lire la suite

Texte de Eevlys – « Le bal des cendres » *

Je n’ai pas besoin de musique pour danser. Pas ce soir. Pas cette nuit. 
Les battements de mon cœur créeront le rythme de ma danse, et les étoiles se changeront en notes dans des mélodies auxquelles mon corps obéira.
La piste de danse sera mon simple jardin, à l’herbe douce et fraîche, gorgée de rosée nocturne.
Lire la suite

Texte de Melle47 – « À quatre temps » *

Dimanche matin. Dix heures. Pas trop tôt, ni trop tard. Depuis peu, j’évite les « trop ». Il fait encore doux, l’été joue les prolongations. Je décide d’y aller en short. Je chausse mes sneakers, vide la petite bouteille d’eau, la pose sur la console. Je croise mon reflet dans le miroir, passe la main dans mes cheveux ébouriffés. Je reviens de loin.
Lire la suite

Le retour du laitier – Texte de Lemali *

Ce matin, Lili a pris son poste sur la terrasse plus tôt que d’habitude parce qu’elle ne voulait pas louper le passage du laitier. Ils ont réinstauré la tradition dans le quartier. Mathieu lui a donné le flyer qui informait les habitants que la 1ère livraison devait avoir lieu aujourd’hui, mais elle n’a vu personne.
Lire la suite

Texte de Mistouflonne *

Carole enlève ses tennis blanches et les laisse dans le vestiaire, avant d’enfiler sa blouse orange, celle des auxiliaires de puériculture. Elle défait sa montre, son bracelet et noue ses cheveux en chignon rapide. Il est déjà 09h57 et elle doit encore arpenter un immense couloir avant de prendre le relais de ses collègues. Le temps est maussade et elle est partie un peu vite de la maison, sans avoir le temps d’étendre son linge. Paul lui a rappelé la réunion parents-profs de cet après-midi et Camille est partie pour le lycée en bougonnant. Le poids de sa carrière et de sa vie commence à se faire lourd sur ses épaules ces derniers temps. Mais elle garde la flamme des débuts et s’accroche à tous les beaux moments que lui offre son métier. Elle ne sait pas ce qu’elle pourrait faire d’autre.
Lire la suite

Older posts

© 2019 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Ce texte appartient à son/sa auteur(e)