Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative animés par Francis Mizio

Category: CatFev2018-2

Retour sur l’atelier 2 de février : la photographie

Hormis deux personnes qui ne se sont pas venues manifestées (*) portant les participants à 6 seulement, cet atelier basé sur la photographie s’est très bien déroulé  (les commentaires et échanges s’étendent jusqu’à ce 24 février) avec entre autres, et c’est réjouissant, la création de deux beaux personnages de femmes qui mériteraient d’être développés de façon romanesque. A noter que parmi certains des textes produits donnent l’occasion d’évoquer des considérations liées à l’écriture de fictions plus conséquentes que celles du format de nouvelles.
Lire la suite

Texte de Groux *

J’étais couché depuis quelques heures mais je n’arrivais pas à dormir. Quelque chose me trottait dans la tête. Cela avait commencé dans la salle d’attente du médecin. Je feuilletais, en attendant l’heure de mon rendez vous, les quelques magazines qui trainaient sur la petite table blanche ikéa. Cela m’amusait toujours de voir que, peu importe le cabinet médical où l’on se trouvait, les salles d’attente étaient toujours meublées de la même façon. Et les magazines se ressemblaient. Datant d’une décennie pour certains, cornés, défraichis, sans grand intérêt. Pourtant, les gens continuaient de les lire.

J’avais fait le tour des journaux people et j’avais trouvé, en dessous de la pile, un magazine de photos de voyage. J’espérais que mon médecin aurait du retard, car j’adorais regarder ce genre de photos.
Cela me donnait de l’inspiration pour mes prochaines vacances.
Lire la suite

Texte de Ann – « La tanière » *

Comme au printemps dernier. Il ne faudrait pas qu’il s’habitue. J’avoue que ce n’est pas mon activité favorite. Une disparition inexpliquée. Il souhaite une collaboration aussi efficace que la dernière fois. Étrange homme que cet inspecteur. Bien loin d’Adamsberg. Il percute ses paroles à coup de gros-mots bien sentis. Sous perf de café, gestes saccadés. Bon, il sait mener son équipe. Étonnant qu’il y revienne, tout de même. La cohabitation avait été difficile. Ils doivent être dans une sacrée impasse.
Lire la suite

Texte de Khéa – « Déchirer ou ne pas déchirer ? » *

Déchirer ou ne pas déchirer ? Telle est la question… soupir, moue perplexe. La déchirer puis la brûler, voilà qui règlerait le compte à cette photo qui surgit diablement. C’est toute une histoire, les souvenirs, lorsqu’ils refont surface ; certains ne demandent aucun effort, font leur petit tour, amènent l’esquisse d’un sourire, laissent couler une larme, et puis s’en vont en laissant un léger frisson de nostalgie ; d’autres ont l’art de l’uppercut par surprise, ouvrent une brèche, et la déferlante commence. Les photos sont un déclencheur d’émotions diverses et variées.
Lire la suite

Texte de Hippocampe – « La photographie » *

« Vingt quatre , rendez vous compte, Madame, vingt quatre serrures ou fermetures de sécurité à ouvrir et refermer chaque fois qu’elle voulait sortir de l’appartement et y revenir ». C’est ce qui semblait fasciner l’inspecteur de police plus que tout dans cette histoire, détaillant une longue guirlande verticale de loquets et cadenas bien astiqués, dans la pénombre de cet appartement du quartier de la Croix Rousse. Pendant l’interminable attente durant laquelle nous retenions nos rires tandis que tante Paule  tentait d’en venir à bout, de l’intérieur, nous comptions le nombre de clacs et de clics jusqu’à la délivrance finale, l’ouverture de la porte.

Ça, c’était, lors de nos rares visites à l’aïeule. Aujourd’hui , on ne riait plus. On avait été convoqués par le commissaire du quartier.
Lire la suite

Proposition 02/2018 – 2

Je ne sais pas si vous avez remarqué -en tout cas cela m’a frappé un jour- mais dans les romans contemporains, qu’ils soient dits de « littérature générale » ou « de genre » (polar, thriller, roman noir, fantastique…), il y a toujours un endroit, un moment, où apparaît une photographie.  Le passage peut-être plus ou moins long, la photographie peut avoir un rôle ou non dans l’intrigue, peut permettre ou non de caractériser davantage un personnage… En tout cas, c’est systématique, elle apparaît. Que ce soit chez de grands auteurs comme chez des auteurs mineurs, chez des génies comme chez des tâcherons de la plume. Faites attention, vous verrez : je ne pense pas me fourvoyer, une ou plusieurs photographies apparaissent à plus de 9 fois sur dix.
Lire la suite

© 2018 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!