Écrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Catégorie : CatNov2019-1

Texte de Khéa – « Prends garde à toi » *

Il n’y a pas un bruit dans la cuisine, il est encore tôt. Ils sont assis face à face, chacun à sa place d’un côté de la table. Elle le regarde sans mépris, sans pitié non plus. Pauvre de lui, il a joué, il a perdu. Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu à plusieurs reprises pourtant. Mais ça fait longtemps qu’il ne tient plus compte de ses conseils très avisés. Il n’aurait pas dû les ignorer, c’était pour son bien. Tant pis. Lui, a les yeux écarquillés, la bouche bée, les mots condamnés à être bloqués dans la gorge sous le choc d’un étonnement violent.
Continue reading

Texte de Melle47 – « Patience… » *

 » Bonjour Jo. »
L’interpelée leva les yeux de son portable, sourit et fit un décroché pour saluer Bernard. Cela lui coûtait, mais elle le fit de bon cœur, comme chaque matin. L’homme gras sentait déjà fort la transpiration, malgré le frimas de l’automne. Il lui tendit la joue. Elle retint sa respiration, s’acquitta de la tâche.
« Alors ma belle, dernier jour ? »
Continue reading

Texte de Eevlys – « Basse-fosse » *

C’est quand ce type aux yeux fatigués m’a pris en stop, quand j’ai vu son camion ralentir et s’arrêter à ma hauteur, que j’ai su clairement ce que je devais faire.
Continue reading

Texte de Ketriken – « L’oubli » *

Christine revient de la cuisine une bouteille dans une main, un torchon dans l’autre, et remplit les verres vides en maugréant.
– «… On a bien le temps de reprendre une coupe, Laurent ne va plus tarder à arriver, on va attendre encore un peu, de toute façon depuis qu’il travaille aux urgences il n’est plus jamais à l’heure nulle part, mais ce n’est pas grave car l’osso bucco plus ça réchauffe et meilleur c’est et.. ohhhh devinez qui j’ai revue dans le quartier la semaine dernière ? Patricia. Patricia ! Madame Parfaite !
Continue reading

Proposition d’écriture novembre 2019 – 1

Régulièrement depuis quelques années je « désherbe », comme disent les bibliothécaires, le stock invraisemblable de bouquins qui envahit ma maison. J’ai mis des décennies à être capable de pouvoir l’accomplir, tant l’idée de me séparer d’un livre m’est restée longtemps inconcevable, en bon accumulateur compulsif que j’étais. À chaque fois, péniblement, j’en ôte une vingtaine, et pas mal de livres que pourtant je ne relirai plus, ou ne lirai pas, ou n’ai pourtant pas aimé… reprennent tout de même du sursis avant d’être réexaminés une fois suivante — car franchement, j’ai toujours du mal à les quitter.
Continue reading

© 2020 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Ce texte appartient à son/sa auteur(e)