Écrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Catégorie : Melle47 (page 1 of 2)

Texte de Melle47 – « Bonne année… » *

« Bonne année… »
Continue reading

Texte de Melle47 – « Perdre la maîtrise » *

« Tonto… Grouille toi, mes lions sont sortis. Tout l’attirail aussi. Loyal fait le pitre sur la piste. Il t’attend… Mais qu’est-ce que tu fabriques ? »
La dompteuse, entre dans ma loge comme une lionne en furie, prête à mordre.
Continue reading

Texte de Melle47 – « Patience… » *

 » Bonjour Jo. »
L’interpelée leva les yeux de son portable, sourit et fit un décroché pour saluer Bernard. Cela lui coûtait, mais elle le fit de bon cœur, comme chaque matin. L’homme gras sentait déjà fort la transpiration, malgré le frimas de l’automne. Il lui tendit la joue. Elle retint sa respiration, s’acquitta de la tâche.
« Alors ma belle, dernier jour ? »
Continue reading

Texte de Melle47 – « Braver la pluie » *

Un petit souffle chaud me chatouille la nuque. S’ensuit la sensation d’un doigt frôlant avec lenteur mon dos de haut en bas. Ta façon à toi de me réveiller. J’ouvre aussitôt les yeux. Non pas que je dorme encore mais cette sensation me sort de ma torpeur. Comme un signal. C’est l’heure de se lever. Je m’étire longuement, ronronne. Tu souris. J’apprécie la douceur chaude de la couette. Allez, debout… Hier on s’est promis. Départ aux aurores, promenade et levé de soleil sur la plage. L’automne s’annonce tout bientôt. Il faut en profiter…
Continue reading

Texte de Melle47 – « À quatre temps » *

Dimanche matin. Dix heures. Pas trop tôt, ni trop tard. Depuis peu, j’évite les « trop ». Il fait encore doux, l’été joue les prolongations. Je décide d’y aller en short. Je chausse mes sneakers, vide la petite bouteille d’eau, la pose sur la console. Je croise mon reflet dans le miroir, passe la main dans mes cheveux ébouriffés. Je reviens de loin.
Continue reading

Texte de Melle47 – « Choisir la bonne clef… » *

Je rentre la tête dans les épaules, crispe la mâchoire, serre tellement fort les yeux qu’une larme en jaillit. Je peux sentir ce que Martin va prendre. J’ai mal pour lui…
Continue reading

Texte de Melle47 – « Les deux font la paire… » *

Je lui tape légèrement mais sèchement le dos de la main pour lui faire lâcher prise.
« Aïeuhhh… T’es pas obligée de me taper dessus ! » Ma fille ronchonne. Secoue la main. Cette ado, tout dans l’excès…
« Mais enfin… Tu es sans cesse en train de la tripoter. Et puis, tu m’épuises avec tes incessantes questions… Pourquoi, pourquoi, pourquoi… »
Continue reading

Texte de Melle47 – « Noir, noir, noir et encore noir… » *

« Salut frérot ! »
Je claque la porte de l’appartement comme chaque soir pour me faire entendre par-dessus l’indispensable PS4. Je lâche mon sac à dos près de la porte d’entrée. Laisse glisser ma parka par-dessus. Ça caille dehors et il fait déjà nuit noire. Je déteste l’hiver. J’avance… L’atmosphère est une fois de plus étouffante.

Continue reading

Texte de Melle47 – « Chose inachevée… »

Je sors les écouteurs de mes oreilles, les gardes serrés dans ma main. J’avance doucement la tête et pose le front sur le carreau lisse et froid.
Non, cette musique, je ne peux la laisser m’envahir de nouveau. Le son s’est tu, brusquement enfermé dans mon poing posé sur le bord de la fenêtre. Mes yeux me piquent. Je n’ose les fermer de peur que ne déborde quelque chose qu’une fois de plus je ne parviendrais pas à refouler.
Continue reading

Texte de Melle47 – « J’ai peur… que l’on m’oublie ! »*

Quand je suis née, je n’étais qu’une petite chose fragile, dégingandée, grande et filasse.
Continue reading

Texte de Melle47 – « Gorilles, portraits intimes… » *

Bip, bip, bip… Une grosse paluche se soulève pour s’aplatir lourdement sur le réveil. Un grognement l’accompagne. Puis la couette se déploie.
Continue reading

1898 [Août] – Madeleine et Armand – « Août 1898…. » – par Melle47

Madeleine jette un œil à gauche puis à droite avant de se lancer pour traverser la grande rue de Chaville qui relie Paris au château de Versailles. Tout n’est ici que brouhaha. Les calèches se succèdent dans un grondement infernal de roues et de sabots. Les sonnettes des vélos raisonnent, tandis que le petit vendeur de journaux s’époumone pour écouler son quotidien.
Continue reading

« Older posts

© 2020 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Ce texte appartient à son/sa auteur(e)