Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Category: CatSept2018-1

Texte de Ptitéco – « Silence, je communique »

« Alors vous voyez, ça c’est votre larynx. C’est la structure qui se situe dans la gorge, au niveau de votre pomme d’Adam, celle qui contient vos cordes vocales, c’est tout ça qu’on va enlever. On va faire une grande incision ici, on soulève la peau, et on va vous enlever la totalité du larynx. Ensuite on va faire un trou au niveau de votre gorge que l’on va relier à votre trachée, ce qui vous permettra de respirer. Comme je vous l’avais déjà dit, vous n’aurez plus de cordes vocales, mais vous pourrez apprendre l’utilisation d’une autre voix, en faisant vibrer votre œsophage. Voilà en gros ce qui vous attend. Vous avez des questions ? »
Lire la suite

Texte de Sécotine – « Plop, pfuit, boum… Chut »

Ça a fait « plop ». Comme un bouchon de champagne qui saute. Mais un petit bouchon, style bouteille de playmobil. Un « plop » léger, presque joyeux, s’il n’avait pas été si incongru. Il venait de plonger dans le grand bassin, cette sensation merveilleuse de passer d’un monde à l’autre ; la fraîcheur, les sons assourdis et lointains, l’apesanteur de l’eau… Et « plop ».
Lire la suite

Texte d’Ademar Creach – « Pas un bruit »

Bon pied, bon œil. C’est vrai, il n’avait pas à se plaindre. À 70 ans, il s’estimait relativement en forme. Plutôt bien conservé, le vieux ! Bon, s’il avait une réclamation à formuler à l’Autre, là-haut, ce serait plutôt le petit manque au niveau de l’ouïe. Il semblait entendre de moins en moins bien. Il avait repoussé l’échéance, mais il devait se rendre à l’évidence, il allait devoir penser au sonotone.
Lire la suite

Texte de Khéa – « Tango » *

Ma mémoire n’a pas disparu, elle s’est tue. Je ne l’entends plus me balancer des images bourrées ou non d’émotions quelles qu’elles soient, heureuses, tristes, colorées, physiques.

Un je-ne-sais-quoi a tout mis en sourdine, planqué dans un coin de ma tête n’offrant plus d’écho à mon cœur. C’est silencieux mais ça ne ressemble pas au vide.

Et pourtant je sais qu’il y a eu de la vie qui s’est installée là, qui a gravé ses petits et grands moments au fil des années, des prénoms, des repères, des réflexes, des habitudes,.. Plus rien de tout ça ne fait de bruit, plus de tumulte. La course poussiéreuse de buissons secs et légers emportés par le vent dans le désert, est le reflet de ma mémoire muette.

Je me suis réveillée ici, dans cette chambre dite de repos, il y a quelques semaines.
Lire la suite

Texte de Jypel – « Le maître du silence »

Comme d’autres rêvent de devenir ingénieurs, pirate, ou bien taxidermiste, l’ambition du petit Aurélien était de devenir le « maître du silence ». L’idée peut sembler saugrenue ou irréaliste. Mais ce serait méconnaître la force inébranlable qui parfois conduit certains hommes vers l’accomplissement de leur destin.
Lire la suite

Texte de Ketriken – « Un silence écrasant »

Le sauvetage

8h30, Amiens, centre ville. Le véhicule d’intervention est arrivé sur place, Manu appelle la caserne.
– SDIS 80, standard téléphonique, j’écoute.
– Équipe 3 sur place avec VTU (véhicule léger utilitaire) au 56 boulevard Winston Churchill. Véhicule garé devant le domicile et prise en charge imminente.
– Ok. Bien reçu. Rappelez-nous en fin d’intervention.
– CLIC. Radio de commandement raccrochée.
Lire la suite

Texte d’Anna 17 – « L’annonce »

« C’est positif, les examens ont révélé une anomalie, mais il y a des solutions… ce que je veux dire c’est que je vais vous enlever ce cancer ». En presque vingt ans de carrière, Xavier Testut médecin cancérologue spécialiste en chirurgie mammaire et gynécologique n’arrivait toujours pas à trouver les mots pour annoncer ce qui fracturait à jamais la vie de ses patientes. Au cours de sa carrière, il avait assisté à tout un tas de réactions, des pleurs, des cris, des malaises et le silence. Que signifiait-il ? « Certainement, le choc » pensait-il. C’était ainsi qu’avait réagi Marcia, alors âgée de 53 ans et de son mari, Alain, quand le Dr Testut venait d’annoncer son diagnostic. D’ailleurs, c’était bien l’une des réactions que le docteur redoutait le plus de ses patientes. Le silence. Il était inconfortable et malgré ses années d’expérience, il ne sut pas comment le rompre. En réponse à sa patiente, il devint taciturne même si en son for intérieur il savait que c’était à lui d’y mettre fin.
Lire la suite

Proposition d’écriture – septembre 2018 – 1

(C’est pas moi, mais chut tout de même)

À la suite d’un parcours de vie particulier, créé il est vrai par des choix des personnels parfois radicaux,  je suis actuellement locataire d’une maison isolée au milieu des vignes de muscadet, au sud de Nantes. Quoique à 3 minutes d’une petite ville, très souvent —et c’est pourquoi j’ai choisi d’y habiter— le silence alentour y est total.

Lire la suite

© 2019 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!