Écrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Texte de Ketriken – « Le foulard rouge » *

Il est temps de partir. Elle glisse les pieds dans ses sandales en se tenant au chambranle de la porte d’entrée et s’accroupit pour attacher les boucles autour de ses chevilles. Elle se relève trop vite et est prise d’un léger vertige. Elle se rattrape au mur et respire un bon coup. Elle a un peu trop bu hier soir, elle le regrette amèrement ce matin.
Elle s’aperçoit dans la glace, elle a des cernes sous les yeux et les joues blafardes.
Continue reading

Proposition d’écriture – septembre 2022

Michelle Grangaud (© P.O.L)

Accrochez-vous : ce n’est pas une seule proposition d’écriture que je vous propose, mais… 1 000 (Et encore, si vous ne les combinez pas). Cet été j’ai retrouvé dans ma bibliothèque un livre (qui est épuisé) qui m’avait fasciné à sa parution et dont j’avais oublié l’existence… mais c’est un peu normal, puisqu’il est paru il y a 31 ans, en 1991.
Continue reading

Texte de Ktou14 – « Comme un parfum d’été » *

1981
Nous passons le week-end chez ma belle-mère. J’ai tenté sans succès de faire honneur à sa cuisine, mais un début de grossesse particulièrement nauséeux m’empêche de profiter de sa table et je me suis esquivée pour une sieste réparatrice.
Elle vient me proposer une tisane : « de la badiane, c’est excellent pour la digestion et cela pourrait soulager vos nausées », me dit-elle. Allons-y pour la badiane ! Moi qui ne suis pas fan des tisanes et encore moins férue des plantes, j’ignore l’autre nom de la badiane. C’est donc bien volontiers que j’accepte cette offre qui me promet soudain une vie meilleure.
Continue reading

Proposition d’écriture – JUIN 2022

Toujours en quête de sujets d’ateliers d’écriture (ben oui, de toute façon c’est un peu ce qui m’occupe ici), j’ai repéré il y a quelque temps la très bonne idée d’un ami écrivain, qui donne lui-même des ateliers et qui a eu l’excellente idée de proposer le thème du parfum à partir du célébrissime et formidable roman de Süskind, Le Parfum, et d’un ouvrage d’une japonaise, Ryoko Sekiguchi, Sentir, que je ne connais pas.  Comme piquer les idées des autres, ça pue (mais quand même, quoique le sujet du parfum soit difficile, cela reste une très bonne idée), je me suis dit que j’allais proposer pour ce mois de juin aux senteurs revenues de fleurs et de barbecues cramés, d’aisselles dans les transports par pics de chaleur et de monoï qui redéboule sur les plages (enfin c’est l’idée, car la mode du monoï comme celle du patchouli sont heureusement passées),  d’aller plus loin avec le sujet de l’odorat (il faut toujours laisser beaucoup de marge, c’est la politique maison).
Continue reading

Texte de Melle47 – « À la limite… » *

Tom ouvre les yeux, se redresse dans son lit, son ours en peluche tombe à terre. Il sourit, soupire et retombe sur son oreiller. Ses yeux se referment et, alors que dans le petit appartement familial, le pas furtif de sa mère se fait entendre, Tom essaye de passer en revue ce que sera cette journée foutue d’avance. Continue reading

Proposition d’écriture – Mai 2022

Charles Ernest Hintjens, dit Arno, est décédé ce 24 avril 2022. Il se passe que c’était un de mes chanteurs favoris, que je devais le voir en mars 2020 (vous savez : ce fameux confinement), puis report à l’année dernière… et cela été annulé. Ben oui, donc : sa maladie entre temps. Et voilà… Le pancréas, dit-on. Humm. Le pancréas… J’en suis très triste, mais je l’aurai vu plusieurs fois,  c’est déjà ça. Cet homme était bouleversant, et sur scène, incroyable d’énergie.

Continue reading

Texte de Maïmoun – « Le petit chien blanc » *

Bruno croise ses bras musclés sur son gilet pare-balle sombre. POLICE. En ce matin de juillet, il porte le tee-shirt à manches courtes réglementaire. On distingue un tatouage à l’intérieur de son bras gauche, One more time. Son unité est arrivée à six heures ce matin. Le sous-préfet leur a ordonné de garder leur calme. Comme à chaque expulsion, les Roms et les associations vont les prendre à partie.
Continue reading

Francis Marc, alias Trados pour l’atelier, publie un récit

Francis Marc, alias Trados, qui fut un participant assidu de l’atelier Écrire-en-ligne (il a même une nouvelle publiée dans le recueil de l’atelier : « Le projet conjugal » voir sur le côté du site) vient de publier un ouvrage. C’est dans une maison d’écdition spécialisée dans les récits ayant rapport à l’aviation. « Je suis heureux de vous informer de l’écriture durant le confinement de mon premier livre, et fier qu’il vienne d’être édité (par skyshelf.eu). C’est un exercice un peu particulier (biographie partielle), à la première personne, au passé principalement, avec quelques paragraphes (dans le feu de l’action) au présent, et des notes complémentaires/explicatives (je suis devenu omniscient avec 60 ans de recul et Internet). Il existe en version papier et numérique avec photos couleur. » > On peut en savoir plus et se le procurer ici. 

Proposition d’écriture – Avril 2022

L’idée de la proposition d’écriture de ce mois-ci m’est venue en voyant récemment une scène poignante aux actualités télévisées. On y voyait un groupe d’orphelins ukrainiens accueillis en Pologne par une association… La première chose que les bienfaiteurs qui les accueillaient avaient fait à la descente du bus avait été de leur offrir une peluche et un jouet (Je ne vais pas m’étendre sur ce point, on a hélas notre dose quotidienne).
Cela m’a mené à réfléchir sur la force, le pouvoir, la symbolique du jouet : pour l’enfant bien sûr, comme pour l’adulte. Et de là, à réfléchir à tout ce qui tourne autour du mot, des expressions… Ma proposition d’écriture d’avril est donc celle-ci : le jouet.
Continue reading

Texte de Ketriken – « Le bruit du bonheur » *

L’église du village est pleine à craquer. Certes, elle n’est pas très grande, mais en ce 12 juin 1965, c’est jour de communion. Tous les paroissiens sont là qu’ils aient ou pas des enfants en âge de recevoir les saints sacrements, car on fête Dieu, on Lui confie l’âme des enfants (une fois de plus, car il y a déjà eu le baptême tout de même, mais c’était il y a longtemps, ça peut pas faire de mal de Lui refaire un petit signe…) et cerise sur le gâteau on est invité chez les voisins ou dans la famille pour faire bombance. Chacun et chacune s’est endimanché, a glissé le vieux missel dans le sac ou au fond d’une poche de veste, a bien vérifié disposer de quelques pièces de monnaie pour la quête, et c’est parti pour une belle journée à ne rien faire. Merci, mon Dieu, merci !
Continue reading

« Older posts

© 2022 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑