Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Catégorie : public (Page 2 of 9)

Texte de Lena – « Blanche et Emma » *

Géraldine avait parcouru tout le chemin qui séparait son école de sa maison à pied. La fillette le savait, ses parents n’allaient rentrer que dans une heure ou deux. Si elle avait tout d’abord prévu de rester dans le jardin en les attendant, la pluie, qui remplissait de flaques le perron sur lequel elle se trouvait, lui fit changer d’avis. La jeune écolière n’avait jamais mis les pieds chez ses voisines, deux jumelles, toutes deux demoiselles, qui la fascinaient. Elle ne les avait jamais vues que de loin et se sentait curieuse d’en savoir plus sur les deux silhouettes qu’elle voyait parfois s’esclaffer avant de franchir leur porte d’entrée, toujours bien habillées. Géraldine les avaient déjà observées de sa fenêtre et surpris le regard de l’une d’elle, elle ne saurait dire laquelle, qui s’était, en un instant, raidi.
Continue reading

Texte de Ktou14 *

Ma Louise adorée,
Oui, je sais ce que tu vas me dire, c’est stupide d’écrire à une morte. Peut-être !
Il n’y a que vers toi que je puis me tourner pour dire que je ne suis vraiment pas fier de moi !
Si tu savais combien tu me manques, combien me manquent ce regard tranquille et aimant que tu posais sur moi, qui me rendait meilleur et plus beau, ainsi que ce bon sens qui savait tempérer mes emballements brouillons et improductifs, et tout le reste, et tout toi….
J’ai honte ma louloute chérie et je devrais avoir encore plus honte de dire que si c’était à refaire, je le referais.
Je t’explique.
Continue reading

Texte de Zazie6454 – « Découvertes » *

Mon cousin et moi avions rendez-vous chez Maître Jean Madelaine, notaire à Commercy (ça ne s’invente pas ! ). Notre vieil oncle Augustin (que nous surnommions Gus) avait rendu l’âme – j’avoue n’avoir jamais compris cette expression… on nous l’avait donc juste prêtée ?- il y a quelques semaines et nous étions ces seuls héritiers, après l’État bien sûr.
Continue reading

Texte de Khéa – « La bonne parole » *

Journée de grève, une rame de métro sur trois. J’attends depuis dix bonnes minutes sur le quai de la station Place d’Italie, la première de la ligne 5, direction Bobigny Pablo Picasso. Mon portable indique 18 h 06, l’heure de pointe. Les usagers s’accumulent au fur et à mesure sur ce quai ; kaleïdoscope d’expressions d’agacement, de résignation, d’impatience.
Continue reading

Texte de Khéa – « Prends garde à toi » *

Il n’y a pas un bruit dans la cuisine, il est encore tôt. Ils sont assis face à face, chacun à sa place d’un côté de la table. Elle le regarde sans mépris, sans pitié non plus. Pauvre de lui, il a joué, il a perdu. Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu à plusieurs reprises pourtant. Mais ça fait longtemps qu’il ne tient plus compte de ses conseils très avisés. Il n’aurait pas dû les ignorer, c’était pour son bien. Tant pis. Lui, a les yeux écarquillés, la bouche bée, les mots condamnés à être bloqués dans la gorge sous le choc d’un étonnement violent.
Continue reading

Texte de Melle47 – « Patience… » *

 » Bonjour Jo. »
L’interpelée leva les yeux de son portable, sourit et fit un décroché pour saluer Bernard. Cela lui coûtait, mais elle le fit de bon cœur, comme chaque matin. L’homme gras sentait déjà fort la transpiration, malgré le frimas de l’automne. Il lui tendit la joue. Elle retint sa respiration, s’acquitta de la tâche.
« Alors ma belle, dernier jour ? »
Continue reading

« Older posts Newer posts »

© 2020 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑