Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Catégorie : CatJuin2018-1

Texte de Fantomette44 – « On the road again »

Le 10 septembre
Bonjour Maurice,
Désolé de mon long silence mais figure-toi que j’ai fait un stage en méditation pleine conscience. Tu vas dire le vieux débloque, bientôt, il va m’annoncer qu’il fait du crochet ou du macramé, mais non, je ne suis pas complètement à la masse, je continue ma route vers la sagesse ou plutôt ma sagesse.
Je ne vais pas te mentir et te raconter que c’est tous les jours Noël. Tu le sais aussi bien que moi, goûter au braquage est une drogue dure. Le projet qui se construit, les réunions qui durent, le repérage, le rush d’adrénaline pendant l’action, le kiff de caresser du regard les biftons ou la mallette à bijoux.
Difficile d’oublier et de ne pas vouloir replonger.
Bon, je ne suis pas là pour remettre la sauce sur ce sujet, au contraire, je veux t’envoyer un peu d’air frais, une balade dans mon coin de banlieue, histoire de te sortir de tes quatre murs.
Figure-toi que j’ai de nouveaux voisins.
Continue reading

Texte d’Ann – « V’là l’bon vent »

Elle est arrivée au petit matin de cet été-là, avec un camion de location brinquebalé par le mistral, à moitié vide de tout ce qu’elle avait laissé dans une ancienne vie. Elle s’est garée dans la cour, après avoir vaincu le passage étroit du vieux portail en fer vert et rouille. Je savais que ce n’était ni la grande ni le grand avec elle qui allaient habiter ici. Je l’avais déjà croisée quand elle était venue visiter l’appartement du premier, celui à ma droite. L’ancien locataire lui avait fait la visite et j’avais bien senti, elle avait eu un véritable coup de cœur pour moi. Je l’avais séduite facilement, j’en avais un peu rajouté. C’était une évidence, elle viendrait bientôt y habiter et c’était parfait pour qu’elle ré- entrevoit la beauté de la vie.

Continue reading

Texte de Ketriken – « Jour de fête »

Nous sommes en place depuis un certain temps. Je ne saurais dire combien. À ma droite, Jules, maire, écrivain (membre de l’Académie Goncourt et décoré de la Légion d’honneur, rien que ça !) et châtelain de Chitry-les-mines. À ma gauche, Paul, acteur-comédien, dont la filmographie puise ses références dans le champ du «X». Les autres, je ne sais pas, cela ne fait pas assez longtemps que je suis là pour les connaître tous. Et puis on a pas vraiment choisi nos places, elles nous sont désignées par la mairie, alors c’est presque étrange pour un illustre anonyme comme moi, d’être posé entre un académicien renommé, et un comédien à filmographie spécialisée. Je ne m’en plains pas, car après de nombreux mois d’hospitalisation suite à un bête accident de la circulation, ce voisinage hétéroclite et intergénérationnel est une aubaine.

Continue reading

Texte de Melle47 – « Le cousin des villes & la cousine des champs » *

« Bon d’accooooord, je viens ! ». C’est dans ces termes que j’ai mis fin à l’échange téléphonique avec mon cousin il y a trois jours.
Pfff… Depuis, je ne suis que grommellements et humeur bourrue. Il me faut quitter mon havre de paix. Je ferme la porte du salon, non sans avoir jeté un dernier coup d’œil à la cheminée dans laquelle rougeoies encore les braises du feu d’hier. Soupir ! Je donne un tour de clef et plonge dans ma poche la lourde clef de mon royaume perdu en pleins champs. Je me retourne, admire le paysage tranquille, respire à pleins poumons l’air frais du matin. Autour de moi, l’hiver étend son blanc manteau immaculé dans un silence magistral dont je me gargarise avant de faire tousser ma vieille 2CV, direction la gare du village voisin.

Continue reading

Texte de Cemap – « Happy (week)-end ! »

Vendredi dix- sept heures, après avoir salué mes collègues, je quitte Nantes et mon bureau en espérant ne pas passer trop de temps dans les bouchons pour regagner au plus vite mon petit coin de campagne. Entendez par là, un petit éden à l’abri des regards dans un lotissement d’une dizaine de maisons.

Le week-end qui s’annonce n’est pas comme les autres ! Aucun enfant ou petit enfant en vue, et Jacques, mon mari, est retenu à Paris pour un congrès. En général lorsque cela se produit, il rentre le samedi en fin d’après-midi, mais là les choses se prolongent, semble-t- il,  jusqu’au dimanche matin.

À cette nouvelle, je n’ai vraiment pas réussi à cacher ma joie… deux jours de solitude, de longues heures rien que pour moi ! Je jubile intérieurement…

Continue reading

Texte de Marine – « Maxou » *

Fin de quatrième, je quittais mon collège de campagne pour intégrer une école privée en ville à une trentaine de kilomètres de chez moi, dans laquelle exerçaient encore des frères. Mon père me déposerait chaque matin avant de se rendre au travail et ma mère ferait le trajet chaque fin de journée. Tout était organisé. J’avais un bon dossier scolaire de mes premières années de collège, ma demande d’inscription avait en conséquence vite reçu une réponse positive. À la rentrée, tout serait nouveau pour moi : nouvel établissement, nouveaux professeurs, nouveaux camarades… et je serai « la nouvelle ». Troisième E, c’est là que tout a commencé entre Maxou et moi.

Continue reading

Proposition d’écriture – juin 2018 – 1

Pour cette proposition d’écriture, il m’est venu l’envie de travailler sur un thème (mais cela va être selon votre choix) jubilatoire, méchant, pathétique, attendri, solidaire, affligé, consterné, amoureux, procédurier, amical, indifférent, voyeur, exaspéré, furieux, délateur… Pour cet atelier je vous propose en effet de nous raconter le voisin, la voisine, les voisins, le voisinage, le vivre à côté…

Continue reading

© 2020 Écrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑