Ecrire en ligne

Ateliers d’écriture créative, de fictions, animés par Francis Mizio

Category: News (page 2 of 7)

Proposition d’écriture – Décembre 2018 – 1

Allez je vous raconte comme d’ordinaire comment m’est venue l’idée de la proposition d’écriture de cet atelier : il se passe que parmi mes nombreuses activités professionnelles, je travaille depuis dix ans pour le comité d’entreprise d’une immense société industrielle appartenant à l’État Français. Je me rends une fois par mois sur un site, assiste à des réunions entre les élus et la direction (la plupart des ingénieurs ou des techniciens de haut niveau) et en écrit le procès-verbal synthétique.
Le mois dernier l’un des élus me racontait comment ils étaient allés déposer pacifiquement au siège de la direction régionale un cahier de revendications (plutôt constructif, réaliste et sans hostilité, mais bref), et comment sans crier gare ni avoir de raison objective une section de CRS a fait irruption, a donné l’assaut, a gazé toute la délégation et arrêté quelques-uns de ses membres (des hauts cadres de direction reconnaissent depuis sans problème que ce n’était ni justifié ni approprié). Le type me dit : « Pendant l’assaut M. a été frappé, gazé, et comme il voulait se mettre à l’abri, les flics l’ont coursé. Au final ils l’ont capturé ».
Lire la suite

Ecrire-en-ligne a désormais un compte Twitter

Si vous ne suivez pas notre page Facebook, et vous voulez avoir tout de même des nouvelles de l’atelier sans venir fouiner sur ce site (où tout n’est pas toujours écrit dans les news), une alternative vous est proposée : le compte Twitter d’Ecrire-en-ligne.

Liste des auteur(e)s du « Projet conjugal » avec leurs textes

Liste au 3 juillet 2019

• Cemap
Mars 1958 : « Pauline ! »
Octobre 1967 : « René et Léo »

Dilan
1990 (Juin) – « Les feux d’artifice de 1990 »

• Fantomette44
Novembre 1962 : Arlette et Édouard – « Virage dangereux ». 
1920 (août) – Eugène et Henriette – « Grand cœur »

• Ketriken
Août 1946 – Louise et Édouard – « Rendez-vous à l’Excelsior »
1953 (janvier) – Jeanne – « « C’est l’intention qui compte »

• Khéa
Juin 1951 – Annette et Germain : « Nouveau cap »
1973 (Mars) – « Anne-Solange et Philippe »
Mars 1898  – « Léonce »

• Ktou14
Février 1913 – Edmond
Mai 1929 – Angèle et Marcel
Novembre 1909 – Jean-Cyrille

• Léna
1973 (Décembre) – « Béatrice »

• Manu
1901 (septembre)
1990 (juin) – « La fois de trop »

• Melle 47
« Août 1898… »

• Nerika
1920 (août)
Mai 1900 – Antoine et Eugénie

• Sécotine
Juin 1901 – Eugène et Félicie
1961 (novembre) – Éric et Luce – L’aviateur et la princesse (« c’est pas compliqué ! »)

• Trados
Juillet 1922 – Jean  : « Quand un vicomte … »

Zu
Novembre 1898 – Léo : « Tel(lle) est pris(e) qui croyait prendre »


Photo : © DR – Mariage en vélo-taxi, Paris, 1941.

Qu’est-ce que « Le projet conjugal » ?

« Le projet conjugal » est né du premier atelier de novembre 2018. Il s’agissait de répondre à une des annonces tirées du recueil d’un siècle de petites annonces du Chasseur Français (1885 à 1989). Ce projet, et donc ce recueil, est désormais bouclé !

23 textes ont été produits par 15 auteur(e)s lors d’un atelier collectif qui a duré jusqu’au 3 juillet 2019 (un(e) auteur(e) s’emparait d’une annonce, écrivait une nouvelle et la soumettait aux remarques du groupe, puis l’améliorait en fonction des commentaires si il y en avait besoin) ; textes imaginant la vie d’inconnu(e)s (certain(e)s, si cela se trouve, étant encore en vie ! On pourra les lire via le menu ci-dessus ou en cliquant ici. Le résultat court sur des thèmes, des intrigues, des tons, des époques étonnamment différents. On peut affirmer sans crainte que la tenue du recueil est très bonne, et qu’il y a même certains textes de très grande qualité.

L’objectif est désormais la publication papier et la diffusion de ce recueil collectif de fictions. Chaque auteur(e) restant propriétaire de son texte (et ayant donc un contrat comme il se doit). Outre les Éditions du Chasseur français, d’autres éditeurs vont être contactés, sinon de grands magazines pour des séries d’été ou non.  À suivre !


Si vous ne voyez pas ci-dessus la vidéo d’un jeune couple en train de jouer (source : cc – Pexels video), alors vous voyez des mariés en baskets (NGDPhotoworks – cc – Pixabay). En dessous, c’est une image de Robyn Russel qui s’est amusée à photographier un couple en mode mariage vintage 70ties.

Proposition d’écriture – Novembre 2018 – 2

Il est temps de passer à table  — du moins de commencer à réfléchir à votre table : dans deux mois, vous risquez en effet de devoir festoyer hors de raison et de proportion. Alors, pour cet atelier, avec ce souci d’utilité et de santé publique qui nous anime, nous allons nous y préparer. Mettons-nous à table, au repas, au dîner, au souper, au banquet, au festin… Et au service. Et en cuisine aussi…
Lire la suite

Proposition d’écriture – Novembre 2018 – 1

La proposition d’écriture pour ce premier atelier de novembre est particulière. D’abord, elle est matrimoniale, puisqu’il s’agit, comme vous allez le découvrir ci-dessous, de répondre à des petites annonces. Ensuite, elle est, comme les bans publiés en avance, connue depuis plusieurs jours par les intéressé(e)s cobayes ; lesquels pour le rendu de leur texte le 9 novembre auront donc exceptionnellement disposé d’une semaine d’écriture supplémentaire. Ensuite, en fonction des résultats de cet atelier bien différent de l’ordinaire, comme je l’expliquais >  ici, je vais probablement l’instaurer en atelier permanent dans le projet de construire au fil du temps un ouvrage collectif.

Lire la suite

Le prochain atelier (2 novembre) comme essai d’un atelier permanent

Le prochain atelier d’écriture (2 novembre) d’Écrire-en-ligne va appliquer (cette fois seulement) sur les participant(e)s une nouvelle formule qui va être particulière, mais en tout cas stimulante et jubilatoire — ah que je l’ai imaginée avec mes petits neurones. Sur exactement le même sujet chaque auteur(e) aura :

1- des contraintes personnalisées adressées à lui seul (et révélées à la publication avec son texte) suivant des indications qu’il me donnera lui-même dans un choix (simple) qui lui est offert.

2- la possibilité ensuite de traiter la demande en fiction de 3 façons complètement différentes, au choix.

Et chaque texte au final intégrera un grand tout cohérent.

Si ça marche sur cet atelier (ça devrait : je l’ai testé 4/5 fois en « présentiel » avec des groupes de six/huit personnes et ça a hyper bien fonctionné) je le proposerai donc en atelier d’écriture permanent, à la carte, sur l’année via un abonnement (très raisonnable) graphomano-masochiste premium :-). Genre (comme à la roulette) : vous me demanderez quand vous voulez, et hop, vous recevrez votre contrainte (et votre texte final viendra en cohérence avec tous ceux déjà produits).

Si ça dure longtemps, et nombre de personnes alimentent, on obtiendra au final un gros bouquin collectif au concept inédit et je le crois, plutôt épatant. Ne cherchez pas ce que ça peut être, et comment ça peut être : vous ne trouverez pas, je suis certain (oh, le teasing!). Indice : il sera question d’hommes et de femmes (hahaha ! haha !). Révélation le 2 novembre, pour le 1er atelier de novembre.

Francis

Des auteur(e)s d’Ecrire-En-Ligne en lices chez Sweek

Des participants à Écrire-en-ligne ont décidé de publier certains de leurs textes écrits ici dans le cadre d’ateliers sur Sweek, application de lecture et de publication, pour les mettre en  lices lors de leur concours de nouvelles, dont vous trouverez le règlement > ici.

Bien sûr, on va suivre cela, et je vous indiquerai les liens sur les textes lorsqu’ils y seront publiés.

NB pour que tout soit clair  : Écrire-en-Ligne n’a rien à gagner dans cette histoire -Sweek ne me donne rien, et les ateliers sont pleins, merci ça va ; pas besoin de pub supplémentaire (et en plus j’offre un prix) : si Ecrire-en-Ligne participe à cette opération de Sweek, c’est pour permettre, en relayant l’information, une éventuelle visibilité pour des auteur(e)s de l’atelier auxquels ici je crois (auteur(e)s qui certes auraient pu en outre y  participer sans que je sois « partenaire »). En somme, pour que je ne fasse pas cela pour rien, allez voter sur Sweek pour les auteurs issus d’Écrire-en-ligne afin que cela attire sur eux l’attention des autres lecteurs de Sweek.

Proposition d’écriture – Octobre 2018 – 2

Aujourd’hui, j’ai réalisé un projet secret qui remonte à des dizaines d’années, et que je n’avais encore jamais accompli : j’ai planté des roses trémières contre la façade de ma maison (j’adore les roses trémières, désolé). (Oui, je sais, ce n’est pas une annonce très spectaculaire, j’en ai bien conscience).
Planter des roses trémières est un signe que la maison où je vis est bien MA maison. C’était un peu un pacte avec moi-même que de marquer l’endroit avec des roses trémières. Aussi, je me disais en creusant au pied du mur que la maison serait un thème d’écriture formidable… Et après avoir creusé le sujet (après le sol pour les roses trémières, donc) je me suis dit que non, vraiment… C’est vraiment, mais vraiment, mais alors vraiment… trop utilisé.
Lire la suite

Proposition d’écriture – Octobre 2018 – 1

La première quinzaine d’octobre est traditionnellement consacrée à la remise des Prix Nobel : si cette année pour cause de scandale, de crimes sexuels  et d’incarcération de son responsable le prix Nobel de littérature ne sera pas attribué, la valse des prix scientifiques, elle, continue comme chaque année. Ce rendez-vous — assez passionnant en général (on découvre que cet homme où cette femme (très rare, mais ce n’est pas de la faute des femmes…) en blouse blanche dont on ne savait rien, —même qu’on se demandait ce qu’il ou elle pouvaient bien bouiner dans leur labo— ont en fait permis de soigner la myopie au laser ou de calculer on ne sait quel truc qu’on a du mal à comprendre, mais qui fera qu’en cuisine finalement nos carottes seront bien cuites — ; ce rendez-vous, donc, m’a donné l’envie de vous proposer pour thème d’écriture la notion de découverte, que l’on peut décliner de nombreuses façons :
Lire la suite

Ecrire-en-ligne, atelier d’écriture créative… de fictions

Envisagez toujours -dans cet atelier du moins- votre travail comme celui d’écriture d’une nouvelle de fiction

Une petite précision, une insistance, me paraît nécessaire à la suite d’un petit quiproquo intervenu lors du deuxième atelier de septembre 2018 ; quiproquo né pour bonne partie de ma faute. Mais l’anecdote fait modèle.

Lire la suite

Proposition d’écriture septembre 2018 – 2

Cette image représente un article expliquant comment rentrer dans son maillot de bain.

Préparant à l’avance ma rentrée qui s’annonçait d’emblée chargée, et rédigeant par prudence mes propositions d’écriture bien en amont, j’expliquais fin août à ma compagne que l’enthousiasme des participant(e)s pour cet atelier d’écriture ne se démentant pas – vues les inscriptions qui se sont illico pressées (me réjouissant… autant qu’elles me mettent la pression), il m’allait falloir « assurer » plus que jamais, et ce, dès le début. C’est-à-dire faire preuve d’imagination pour cette nouvelle année afin de ne décevoir personne (tant que je puisse!) dans ses attentes ; c’est-à-dire trouver des sujets d’écriture originaux : pas de « tartes à la crème », pas de sujets éculés et attendus,  « déjà vus »  – mais au contraire des propositions décalées qui veillent néanmoins à laisser toute créativité à chacun (e) … Mais, je n’avais pas encore d’idée pour l’atelier du 14 septembre…
« Hé bien… puisque c’est la rentrée, tu n’as qu’à faire les marronniers », me dit-elle, par provocation, sachant que je déprimais aussi de devoir par ailleurs bientôt traiter les mêmes cours que chaque année depuis 4 ans, avec la nouvelle promotion d’étudiants qui m’est livrée en pâture.
Les marronniers : en fait l’idée est très bonne.
Mais peut-être faut-il préciser auparavant ce qu’est un marronnier... quand ce n’est pas un arbre.
Lire la suite

Older posts Newer posts

© 2019 Ecrire en ligne

Theme by Anders NorenUp ↑

error: Content is protected !!